Nabil Benabdellah : «Il n’ y a aucune tension au sein du PPS»

19 Sep 2018 à 14:00 Politique
Nabil Benabdellah : «Il n’ y a aucune tension au sein du PPS»

Plusieurs versions sont relayées dans la presse de ce mercredi 19 septembre sur la supposée crise PJD/PPS. Certains quotidiens titrent sur les tensions qui règnent au sein du parti du Livre concernant la décision du retrait ou pas de la coalition gouvernementale sur fonds de l’éviction de Charafat Afilal, d’autres avancent que la réconciliation entre les Camarades de Ali Yata et les Frères de la lampe est imminente. Hespress FR a contacté le Secrétaire général du PPS pour en savoir un peu plus. 

Se voulant rassurant, Nabil Benabdellah a fait savoir que « le bureau politique du PPS s’est réuni, mardi 18 septembre dans la soirée. Il y a des discussions dans une ambiance sereine, il n’y a strictement aucune tension ».

Le SG du PPS rassure également sur la position de son parti quant à un éventuel retrait du gouvernement. « Si la décision (de rejoindre l’opposition) avait été prise, on en aurait informé », affirme-t-il.

Les pas du PJD vers la réconciliation appréciés

Lors de la réunion du bureau politique du PPS, ses membres ont également pris acte des nouveautés dans ce dossier, à savoir les « pas vers la désescalade », notamment, la visite de Saad Eddine El Othmani, Chef du gouvernement et Secrétaire général du PJD en compagnie d’une délégation du parti chez Nabil Benabdellah, et le communiqué du Conseil national du PJD à ce propos.

«Nous avons apprécié les appels qui nous ont été adressés, mais nous continuons de discuter pour développer une décision commune au sein du bureau politique», conclut le SG du PPS.

Une autre réunion du bureau politique est prévue ce jeudi 20 septembre pour tenter de trouver une issue à cette crise latente entre le Livre et la Lampe.

L’Irak souhaite l'ouverture d'une ambassade du Maroc à Bagdad