Coronavirus : l’Inde ne descend pas sous la barre des 50 000 cas par jour

03 Août 2020 à 18:37 Monde
Coronavirus : l’Inde ne descend pas sous la barre des 50 000 cas par jour

Alors que l’Etat de Delhi connaît une baisse continue du nombre de cas actifs de nouvelle infection à coronavirus (Covid-19), (plus de personnes se remettant de la maladie chaque jour, que de malades entrant en soin) passant ainsi de 28 000 cas quotidiens à fin de juin, à un peu plus de 10 000 actuellement, force est de constater cependant  que des flambées de nouveaux cas de coronavirus se sont poursuivies dimanche, ailleurs en Inde.

En effet, le pays de son bilan quotidien de nouveaux cas, en deux jours a dépassé les 100 000 infections. 54 735 nouveaux cas ont été enregistrés en Inde dimanche et encore le bilan était en baisse par rapport au record de la veille, 57 118, faisant passer le nombre global à 1 803 695 cas de coronavirus (Covid-19) et 38 135 décès. En un mois, celui de juillet l’Inde a enregistré plus de 1,1 million de ces cas. Les grandes villes de New Delhi et Mumbai selon un expert gouvernemental de la Santé, Randeep Guleria auraient peut-être dépassé leurs pics. Les métros, cinémas et autres installations publiques restent toutefois fermés jusqu’au 31 août.

Des Etats comme ceux de Maharashtra et le Tamil Nadu ont commencé à montrer des signes de stabilisation quant aux cas actifs. Les quatre derniers jours de juillet et les deux premiers d’août, le nombre de récupérations dans le Maharashtra à l’instar de Delhi a dépassé les nouvelles détections d’infections. Au Tamil Nadu, durant toute la semaine dernière, le nombre de nouvelles détections n’a été que légèrement supérieur à celles qui se rétablissent chaque jour, ce qui a entraîné un plafonnement de la croissance des cas actifs pendant cette période.

Mais à part Delhi, le Tamil Nadu et le Maharashtra, aucun autre Etat ne montre actuellement de signes de baisse des cas actifs. Dans l’Andhra Pradesh, le Karnataka, le Bihar, le Kerala, le Bengale occidental, l’Uttar Pradesh, c’est même l’explosion de cas et tous restent sur une tendance à augmentation rapide au cours du mois de juillet.

D’autres Etats qui connaissaient une lente croissance comme ceux de Gujarat, du Madhya Pradesh ou de Rajasthan, voient une augmentation constante du nombre de cas à chaque jour que Dieu fait. En effet, dans ces États, le nombre de personnes détectées au quotidien comme infectées, est encore nettement plus élevé que ceux qui se remettent de la maladie, même si comparativement aux Etats à forte croissance, ils sont inférieurs. L’Inde est en train de combler lentement et sûrement l’écart avec le Brésil (2 733 677 cas et 94 104 décès), qui compte le second plus grand nombre de personnes infectées au monde après les Etats-Unis (4 675 628 cas pour 154 944 décès).

Les Philippines ont signalé un nouveau record de 5 032 nouveaux cas, portant le total à 103 185, avec 2 059 décès. Samedi, les dirigeants des organisations médicales philippines ont appelé le président Rodrigo Duterte à réimposer une mise en cloche de la capitale, Manille estimant que le système de santé était en danger car le personnel tombe malade ou démissionne en raison de la peur ou de la fatigue et du stress.

Liban: Le ministre des Affaires étrangères jette l'éponge