Facebook bannit définitivement Dieudonné pour «contenu se moquant des victimes de la Shoah»

03 Août 2020 à 11:34 Monde
Facebook bannit définitivement Dieudonné pour «contenu se moquant des victimes de la Shoah»

Dieudonné est officiellement blacklisté de la plateforme Facebook et son affiliation Instagram. Le polémiste français s’est attiré les foudres du réseau social pour avoir publié « contenu se moquant des victimes de la Shoah ». 

Après Youtube, c’est au tour de Facebook et Instagram de sévir contre Dieudonné. La société créée par Mark Zuckerberg a jugé les termes utilisés par l’humoriste dans sa publication « déshumanisants à l’encontre des Juifs ».

« En conformité avec notre politique sur les individus et les organismes dangereux, nous avons banni de manière permanente Dieudonné M’Bala M’Bala de Facebook et d’Instagram. Bannir une personne de manière permanente de nos services est une décision que nous pesons toujours avec attention, mais les individus et organisations qui attaquent les autres sur la base de ce qu’ils sont n’ont pas leur place sur Facebook ou sur Instagram », a expliqué un porte-parole du géant du numérique.

Une décision qui intervient après celle de Youtube qui a décidé de supprimer la chaîne du polémiste en juin suite à des enfreintes répétées au règlement.

Le principal concerné avait d’ailleurs dénoncer « des pressions israéliennes ». Pour l’instant, Dieudonné pourra se consoler sur Twitter où il jouit d’une communauté de 152 000 abonnés.

En juillet dernier, Dieudo a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris, à deux ans de prison à Paris, pour fraude fiscale, blanchiment ou encore abus de biens sociaux, assorti de 200.000 euros d’amende.

Le comédien âgé de 54 ans fait l’objet d’une enquête depuis 2013. Les investigations font écho de sommes en liquide accumulées entre 2009 et 2014, période durant laquelle Dieudonné se disait « ruiné ». Au total, environ 1,4 million d’euros selon le juge Renaurd Van Ruymbeke, dispersés de plusieurs façons.

Coronavirus: La Russie pourrait produire des centaines de milliers de vaccins