« Hamza mon bb » : Dounia Batma condamnée à huit mois de prison ferme

« Hamza mon bb » : Dounia Batma condamnée à huit mois de prison ferme

La chanteuse marocaine Dounia Batma a été condamnée par le tribunal de Première instance de Marrakech à une peine d’emprisonnement de huit mois de prison ferme dans l’affaire connue sous le nom de « Hamza mon bb ».

La sentence est tombée à une heure tardive dans la nuit de mercredi à jeudi après deux jours d’un marathon judiciaire qu’aura duré ce procès en première instance. Sa sœur Ibtissam a, pour sa part, écopé d’un an de prison ferme tandis que la styliste ou créatrice de mode Aicha Ayach (extradée des EAU) poursuivie en état d’arrestation a été condamnée à un an et demi de prison ferme et Sophia Chakiri, quatrième accusée impliquée également dans ce dossier, s’est vue infliger une peine d’emprisonnement de 10 mois.

Les quatre inculpées doivent payer une amende de 10.000 DH chacune. Les quatre dames étaient poursuivies pour « participation à l’accès frauduleux au système de traitement informatique des données et diffusion d’images et de déclarations d’autrui sans son consentement, dans le but de nuire ou de diffamer et participation et chantage ».

Deux comptes Instagram et Snapchat anonymes, appelés « Hamzamonbb », aujourd’hui supprimés, diffusaient des conversations privées attribuées à d’autres artistes et célébrités, photos intimes et rumeurs. Ce qui a valu à ces comptes plusieurs plaintes et l’ouverture d’une enquête, dont une plainte déposée par la chanteuse Saida Charaf, victime à maintes reprises des attaques des comptes « Hamzamonbb ».

A noter que lors de l’audience de mercredi les représentants du ministère public, de la défense de la partie civile et de la défense des accusées ont axé leurs plaidoiries sur la nullité de certaines procédures d’enquête dans cette affaire. Le procureur du roi a fait appel contre la décision d’abandonner l’accusation de « participation au chantage » à l’encontre de l’artiste Dounia, ainsi que « chantage et participation de chantage » , à l’encontre de sa sœur.

Fête du Trône: Bank Al-Maghrib émet une pièce commémorative