Six Marocains au top 100 des personnalités africaines les plus influentes

Six Marocains au top 100 des personnalités africaines les plus influentes

Mettant en vedette les 100 personnalités les plus influentes du continent,  l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique a mis en exergue, hommes d’affaires, médecins, hommes politiques et de culture, artistes, sportifs ainsi que plusieurs autres profils, des femmes et des hommes originaires d’Afrique ou d’autres continents mais travaillent en ou avec l’Afrique. Six Marocains figurent (neuf en 2019) dans ce top 100 dominé par les Anglophones notamment ceux du Nigéria et à un degré moindre qu’en 2019, d’Afrique du Sud.

A tout seigneur tout honneur, la première place, situation sanitaire actuelle oblige, est revenue au directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le docteur Tedros Adhanom Ghebreysus. L’ancien ministre éthiopien de la Santé doit son titre de docteur bien qu’il n’ait jamais exercé, à son doctorat en biologie et son master en immunologie des maladies infectieuses. Au podium on retrouvera deux Nigérians, le magnat Aliko Dangote et sa compatriote Ngozi Okonjo-Iweala, la dame de fer nigériane (66 ans) qui postule, rien que ça, à la direction de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Notre ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie Verte et Numérique Moulay Hafid Elamy figure parmi le top 10 avec deux autres Nigérians, Tony Elumelu et la star de la musique Burna Boy, un Anglo-soudanais Mo-Brahim, un Egyptien Naguib Sawiris, un Africain du Sud Zweli Mkhize ainsi que le Sénégalalo-américain Akon. Le président-directeur général du groupe OCP, Mostafa Terrab est dans le top 20, tandis que le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch, est dans le top 30.

Viennent ensuite la ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie sociale, Nadia Fetah qui est en soixante-neuvième position. L’entrepreneure, fondatrice de la foire d’art contemporain africain 1-54, qui se tient chaque année à Londres, New York et Marrakech, Touria El Glaoui à la 83ème place et enfin Mohamed El Kettani homme d’affaires marocain et président-directeur général d’Attijariwafa bank occupe le 91ème rang.

C’est une bien jolie performance d’autant plus que le magazine honore quatre ministres, des hommes d’affaires et technocrates et pas forcément des politiciens, une artiste et des gestionnaires. Nos six représentants ont plutôt la tendance des affaires, de la gestion d’entreprise, de l’art et des finances. Quatre d’entre eux faisait déjà partie de cette liste lors de l’exercice précédent et sont parvenus à se maintenir dans celle-ci, Moulay Hafid Elamy, Mustapha Terrab, Aziz Akhannouch et Touria El Glaoui bien qu’ayant chuté de quelques places. On aura perdu entre autres, chemin faisant, quelques personnalités tels le cinéaste Nabil Ayouch, l’avocat Hicham Naciri ou encore la doctorante en chimie nucléaire Ilham Kadiri et récupéré, la ministre du tourisme Nadia Fetah et le banquier Mohamed El Kettani.

Les personnalités marocaines à chacune son mérite ont été choisies par la première revue africaine pour leur qualité de gestionnaires à l’image de Moulay Hafid Elamy qui face à la crise du coronavirus (Covid-19) « s’est montré rassurant et pragmatique et a exposé solutions et opportunités » nous dit le média. « L’influence de Mostafa Terrab demeure » nous dit Jeune Afrique qui vante les vertus de  « ce poids lourd de la scène économico-politique du Royaume ».

Le magazine prédit de beaux jours (chef de gouvernement) à l’homme qui est « à l’origine de l’initiative pour l’Adaptation de l’agriculture africaine (AAA), lancée en amont de la COP22 », Aziz Akhanouch. Sait-on jamais ? La surprise du chef, c’est Nadia Fetah pour la revue qui vante son background « Des qualités qui ne seront pas de trop pour relever le secteur du tourisme marocain, qui traverse l’une des plus graves crises de son histoire ». Dans cette liste on a fait également les louanges de la fille du peintre Hassan El Glaoui, Touria El Glaoui qui « sait offrir sa chaleur, son enthousiasme et son professionnalisme » et Mohamed El Kettani qui « En presque treize ans, a réussi à hisser la filiale bancaire du holding Al Mada parmi les plus importantes banques du continent ».

On ne saurait conclure sans noter les présences de trois grands sportifs africains (du monde du football), le Sénégalais Sadio Mané (13), l’Egyptien Mohamed Salah (17) et l’Algérien Djamel Belmadi (92).

Coronavirus et tourisme : Maroc, Tunisie, destin commun et avenir incertain