L’Inde fait face à une vague de pics de Covid-19

27 Juil 2020 à 18:40 Monde
L’Inde fait face à une vague de pics de Covid-19

L’Inde connaît une vague de pics du nombre de cas du coronavirus (Covid-19) à travers le pays. Les infections ont augmenté d’une façon soudaine passant du simple au double en un mois dans le sous-continent. L’Inde, deuxième pays le plus peuplé du monde (1,3 milliard d’habitants) est le troisième pays le plus touché avec 1 435 616 cas après les Etats-Unis et le Brésil.

L’inde est également, le sixième pays le plus endeuillé avec 32 107 décès, après les Etats-Unis, le Brésil, le Royaume-Uni, le Mexique et l’Italie. Dimanche l’Inde a enregistré plus de 48000 cas en 24 heures. Ces dernières semaines, les infections du coronavirus (Covid-19) se sont propagées davantage dans les campagnes et les petites villes. Les experts affirment que le nombre de cas augmentera considérablement dans les mois à venir à mesure que les tests augmentent, ce qui met à rude épreuve un système de santé déjà poussé au bord du gouffre.

Des données du ministère de la Santé montrent que 86% des cas de Covid-19 proviennent de seulement 10 États, ce qui entraîne une propagation inégale. Quatre des cinq États du sud de l’Inde qui ont été des foyers majeurs de coronavirus au cours du mois dernier comptent plus de 27% du nombre total de cas de coronavirus dans le pays. Les États du nord de l’Uttar Pradesh et du Bihar, ainsi que le Bengale occidental à l’est, ne sont pas en reste avec une tendance haussière, constante et surtout inquiétante d’infections. L’état occidental du Maharashtra est le plus touché, ayant enregistré plus de 360000 cas, dont environ 60% ont été signalés dans la capitale financière du pays, Mumbai, et ses villes satellites.

Les experts soulignent que l’une des principales raisons de la hausse exponentielle dans tant de régions est qu’il existe une transmission communautaire à part entière, ce que le gouvernement indien hésite à admettre. Hier dimanche, dans son émission radiophonique mensuelle à la nation le Premier ministre Narendra Modi dans une allocution publique a déclaré que l’Inde doit être «extrêmement vigilante» car la menace du coronavirus (Covid-19) est constante et persiste. Dans le même temps les autorités du pays annonçaient un nombre record de guérisons de patients en une journée ainsi qu’un nombre record de tests en une seule journée (plus de 440 000). Le gouvernement indien déclarait que 36 145 patients s’étaient rétablis et avaient été libérés au cours des dernières 24 heures.

Cependant, Modi, dans son discours faisait preuve de prudence, affirmant qu’il était important de pratiquer la distanciation sociale et de porter des masques pour combattre le virus. «Le danger de corona est loin d’être passé. Dans de nombreux endroits, il se propage rapidement », a déclaré le Premier ministre indien. «Nous devons être extrêmement vigilants.» L’Inde a imposé un verrouillage strict le 25 mars fermant entreprises, écoles, compagnies aériennes et tous les services non essentiels mais pour parer à la sévère crise économique qui en a découlée depuis, bon nombre de ces restrictions ont été assouplies d’où la situation sanitaire actuelle en Inde qui empire de plus en plus

L’Institut Indien des Sciences a prédit que le pays pourrait avoir jusqu’à 3,5 millions de cas de Covid-19 au 1er septembre. En effet, à mesure que les cas augmentent rapidement, l’isolement et la quarantaine auraient une efficacité limitée.

Inscriptions "racistes" sur les murs de la mosquée d’Agen: Le CFCM condamne