Coronavirus/Maroc : La région de Tanger toujours dans le rouge, Marrakech la plus touchée

15 Juil 2020 à 12:14 Société
Coronavirus/Maroc : La région de Tanger toujours dans le rouge, Marrakech la plus touchée

84 nouveaux cas ont été recensés au Maroc, ce mercredi 15 juillet à 10 heures. La région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima continue de cumuler de nombreux cas, tandis que celle de Marrakech-Safi compte le nombre le plus élevé de nouvelles contaminations en 24 heures. 

La plateforme de veille et de suivi de Hespress, covid.hespress.com/fr, détaille ainsi que le Maroc compte ce mercredi, 16.181 cas confirmés, 258 décès (soit un taux de mortalité de 1,59%), 13.666 guérisons, 908.514 cas exclus après des tests négatifs en laboratoire (soit une augmentation de 9.471), et 2.257 cas en cours de traitement.

Selon le ministère de la Santé, de nouveaux cas ont été recensés dans 8 régions du Maroc. 30 nouveaux cas porteurs ont été observés, dans la région de Marrakech-Safi qui compte ce mercredi à 10 heures, le nombre le plus élevé de nouvelles contaminations portant son bilan à 2887 cas.

A deux cas près, Marrakech-Safi est suivie par la région de Tanger-Tétouan Al Hoceima qui continue de voir son bilan s’alourdir, et compte 28 nouvelles contamination, pour un total de 3231 personnes touchées par la pandémie.

Avec 10 nouveaux cas, Casa-Settat est en 3e position des villes les plus touchées par de nouveaux cas ces dernières 24 heures et totalise un nombre de 3981 cas depuis l’apparition du virus.

13 nouvelles contaminations ont été observées dans la région de Fès-Meknès (1859). Dakhla-Oued Ed Daha enregistre 4 nouveaux cas pour un total de 23, tandis que l’Oriental (293) en compte 2.

Guelmim-Oued Noun (147) et Souss-Massa (102), comptent chacune un cas, ce mercredi à 10 heures.

La situation est restée la même à Rabat-Salé-Kénitra (2076), Drâa-Tafilalet (587) et Béni Mellal-Khenifra (176).

Pour rappel, les autorités ne toléreront aucune légèreté dans le respect des mesures préventives adoptées, sous peine d’appliquer les dispositions répressives à l’encontre de toute personne qui violerait les règles établies.

Compte tenu du fait que la menace est toujours présente et continue, les autorités publiques insistent sur la nécessité du strict respect de toutes les mesures préventives adoptées par les autorités sanitaires de la part des employeurs et des chefs des institutions administratives, ainsi que des citoyens et des citoyennes.

COVID-19 : Les incidences du confinement sur la santé mentale