Revue de presse quotidienne de ce mardi 1er septembre 2020

01 Sep 2020 à 09:23 Presse
Revue de presse quotidienne de ce mardi 1er septembre 2020

Ci-après les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi 1er septembre 2020 

Le Matin

• Covid-19: Al Hoceima se dote d’un laboratoire de dépistage. Le Centre hospitalier provincial Mohammed V d’Al Hoceima a été doté d’un laboratoire de dépistage du nouveau coronavirus (Covid-19), renforçant ainsi l’offre sanitaire au niveau de la province. Les premiers tests de dépistage du nouveau coronavirus effectués au niveau de ce laboratoire ont démarré dimanche, avec les premiers résultats révélés lundi matin. Ce laboratoire vient s’ajouter à d’autres unités similaires dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima au sein desquelles les tests de dépistage du Covid-19 sont effectués de manière quotidienne. Selon le Délégué provincial de la Santé d’Al Hoceima, Mohamed El Yeznasni, le laboratoire permettra de rapprocher les services et de réduire les délais d’attente des résultats pour les habitants de la province qui devaient, jusque-là, se déplacer à Tétouan pour effectuer les tests de dépistage du Covid-19.

• Tiflet: Un policier contraint de dégainer son arme. Un inspecteur de police relevant du commissariat régional de police de Tiflet a été contraint, dimanche, de dégainer son arme sans en faire usage, lors d’une intervention sécuritaire pour interpeller trois individus aux antécédents judiciaires soupçonnés d’implication dans une affaire de séquestration et de tentative de viol. Les services de sûreté ont été avisés dimanche matin de la séquestration d’une femme qui aurait été victime d’une tentative d’attentat à la pudeur avec violence de la part de trois individus, âgés de 24 à 32 ans, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, ajoutant qu’une opération sur le terrain a permis d’interpeller deux des trois mis en cause dans une maison sise au quartier Al Amal à Tiflet. Les deux suspects ont opposé une résistance farouche aux éléments de la police contraignant l’inspecteur de police à dégainer son arme de service sans en faire usage ce qui a permis l’arrestation des deux individus, ajoute la même source.

L’Opinion

• L’auto-emploi est la pierre angulaire de tout développement économique. Le Comité régional de veille économique de Dakhla-Oued Eddahab a tenu une réunion pour discuter de l’auto-emploi et les différentes initiatives d’intégration socio-économique des jeunes, en vue de relever les défis de l’employabilité dans la région. Cette réunion, présidée par le wali de la région, gouverneur de la province Oued-Eddahab, Lamine Benomar, a été l’occasion de passer en revue un ensemble de données, de statistiques et de projets programmés pour promouvoir l’auto-emploi des jeunes dans la perle du Sud. L’accent a ainsi été mis sur les projets et initiatives, dédiés à consolider les compétences des jeunes et à favoriser leur insertion professionnelle, tout en assurant un suivi continu et un meilleur accompagnement des porteurs des projets pour renforcer l’entreprenariat et le développement local. S’exprimant à cette occasion, le wali a souligné que dans cette conjoncture socio-économique difficile, la question de garantir l’emploi et d’assurer sa continuité figure parmi les priorités des politiques publiques, notant que l’auto-emploi est la pierre angulaire de tout développement économique, tant dans le cadre de l’appui des petites ou moyennes entreprises ou la création d’autres.

• Kelaâ des Sraghna : Des cafés et commerces fermés. Les autorités locales de la province de Kelaâ des Sraghna ont décidé, vendredi, de fermer quatre cafés et trois commerces, pour violation des mesures sanitaires et de prévention contre la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19). « Les autorités compétentes ont procédé à la fermeture de quatre cafés et trois commerces, dont les propriétaires n’ont pas respecté les mesures sanitaires et de prévention comme la distanciation physique et le port du masque de protection, décrétées par les autorités publiques compétentes pour limiter la propagation de l’épidémie », selon une source à la préfecture de la province. Dans le cadre des efforts de sensibilisation quant au danger de la propagation du nouveau coronavirus, le gouverneur de la province, Hicham Smahi, s’est rendu vendredi dans plusieurs quartiers de la ville pour superviser les opérations de sensibilisation et de conscientisation des citoyens quant aux dangers de la pandémie de la Covid-19, et l’impératif du respect des mesures de prévention sanitaire, notamment par les cafés et les commerces.

Al Bayane

• Une agence américaine salue le secteur des assurances au Maroc. « Le Maroc est le plus grand marché d’assurance de la région du Maghreb et le deuxième en Afrique grâce à un régulateur efficace et un secteur bancaire bien développé » souligne l’agence de notation américaine spécialisée dans le secteur des assurances, AM Best. En effet, le marché marocain se compose principalement des compagnies d’assurances du secteur privé qui sont bien représentées à l’étranger, précise l’agence dans un rapport. De même, le secteur des assurances au Maroc se caractérise par des produits diversifiés et des tarifs librement fixés. Par ailleurs, AM Best avance que les grands projets d’infrastructure, notamment réalisés ces dernières années à Casablanca et Rabat, la croissance économique et la hausse du niveau de vie, ont stimulé la demande des produits assurances.

• Automobile: un marché en convalescence. Après avoir vu ses ventes s’effondrer depuis mars dernier, à cause de la pandémie de Covid-19, le marché des voitures neuves, en particulier, est en pleine phase de convalescence. Néanmoins, parler de relance est encore prématuré, surtout avec la flambée du nombre de contaminations durant les dernières semaines. En essayant de freiner la descente aux enfers, les marques, concessionnaires ou encore les banques déploient toutes leurs techniques marketing et proposent des offres de toute sorte pour encourager le client et relancer les ventes. Désormais, le souci de se rendre sur place pour choisir le modèle, la couleur ou même le type de moteur souhaité ne se pose plus. L’achat de véhicules en ligne est rendu possible, une alternative qui semble inverser la tendance.

Libération

• Covid-19/Oujda : incitation des citoyens à davantage d’engagement et de responsabilité. Les campagnes de sensibilisation s’intensifient au niveau de la ville d’Oujda incitant les citoyens à davantage d’implication et d’engagement dans les efforts visant à contenir la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19). Intervenant à l’issue d’une série de réunions tenues au siège de la wilaya de l’Oriental avec les différents acteurs locaux, ces campagnes ciblent les différents quartiers et espaces de la ville avec pour objectif de favoriser la conscientisation et la responsabilisation des citoyens suite à l’augmentation du nombre de contaminations, au niveau national en général et à l’échelon local en particulier. Ainsi, des actions de sensibilisation à l’impératif de respecter les gestes barrières et le port du masque, et d’éviter les déplacements inutiles se sont poursuivies samedi ciblant certains quartiers ainsi que l’oasis de Sidi Yahya, un espace de loisirs et d’activités économiques très prisé par les Oujdis et les visiteurs de la capitale de l’Oriental.

• CMR: Un taux de rendement de 5,35% en 2019. La gestion financière du portefeuille de la Caisse marocaine des retraites (CMR) fait ressortir un taux de rendement de 5,35% au titre de l’exercice 2019, soit 4,11 milliards de dirhams (MMDH), en nette amélioration par rapport à 4,36% enregistré en 2018, avec une plus-value latente de 16,3 MMDH. L’encours de cette gestion s’est ainsi élevée à 92,2 MMDH au cours de l’année écoulée, indique la CMR dans un communiqué sur la tenue de son Conseil d’administration (CA), en mode visioconférence, sous la présidence du ministre de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchâboun. Lors de cette session, le Conseil, qui s’est déclaré satisfait des résultats de l’activité de la CMR au titre de l’exercice 2019 et des actions réalisées dans le cadre du contrat de programme signé avec l’Etat pour la période 2018-2020, a consenti l’intérêt de l’implication de la Caisse dans les opérations de financements innovants qui lui ont permis d’élargir ses univers d’investissement et de réaliser une meilleure performance de son portefeuille de manière sécurisée.

L’Economiste

• Tourisme : L’indemnité Covid quasi bouclée. La convention Covid-19-CNSS relative à l’octroi d’une indemnité aux salariés des entreprises de tourisme en difficulté vient d’être bouclée par les différentes parties prenantes: ministères des Finances, du Tourisme et de l’Emploi, CNSS et Confédération nationale du tourisme (CNT). Cette convention prévoit deux mesures. La première concerne la suspension du paiement des cotisations CNSS pour la période allant du 1er juillet au 31 décembre 2020 sans avoir à supporter les majorations de retard. La convention conditionne cet avantage par l’obligation d’effectuer une demande avant le 31 août. La deuxième mesure porte sur l’attribution d’une indemnité forfaitaire mensuelle nette de 2.000 DH, en plus des prestations de l’AMO et des allocations familiales pour la période du 1er juillet au 31 décembre. Le dispositif pourrait être reconduit en fonction de l’évolution de la pandémie. • Électricité : La consommation se redresse. Après les baisses durant le confinement, la consommation d’électricité se redresse. Elle a augmenté de 2,3% en juillet et de 0,7% en août, selon les données de l’ONEE. Cela pourrait être interprété comme une légère «reprise» de l’économie même si l’on n’a pas encore retrouvé les niveaux d’avant la crise Covid-19. La reprise normale de l’activité après le confinement demeure freinée par plusieurs facteurs, dont la baisse de la demande extérieure. Selon le HCP, seules 40% des entreprises ont retrouvé une activité normale depuis juin.

Assahraa Al Maghribiya

• Enseignement présentiel: Le formulaire ne nécessite pas la légalisation. Le formulaire pour bénéficier de l’enseignement présentiel ne nécessite pas la légalisation de la signature ni sa certification de la part des autorités compétentes, a affirmé lundi le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. « Suite au communiqué publié par le ministère et adressé aux familles souhaitant bénéficier de l’enseignement présentiel dans les établissements d’enseignement publics et privés au titre de l’année scolaire 2020-2021 en remplissant un formulaire élaboré à cet effet, le département précise que ce document ne nécessite pas la légalisation ni sa certification de la part des autorités compétentes », souligne le ministère dans une mise au point. Les parents et tuteurs d’élèves désireux de bénéficier de l’enseignement présentiel sont appelées à remplir le formulaire par voie électronique directement via le service « Waliye » fourni par le système « Massar », ou bien en téléchargeant le format disponible sur le site électronique du ministère www.men.gov.ma pour ensuite le remplir et le déposer auprès de l’administration des établissements scolaires à partir du premier septembre. Ils peuvent également se déplacer aux établissements scolaires afin de remplir le formulaire sur place à partir de la même date.

Al Massae

• Demande ou renouvellement de la CNIE: Obligation de se référer au site www.cnie.ma pour la prise d’un rendez-vous préalable. Les citoyennes et citoyens souhaitant demander ou renouveler la carte d’identité nationale électronique (CNIE) doivent se référer obligatoirement et de manière préalable au site « www.cnie.ma » mis à leur disposition, à partir du 3 septembre 2020, pour prendre rendez-vous afin de réaliser cette carte dans les meilleures conditions, a annoncé la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Ce portail électronique permet aux usagers d’obtenir un rendez-vous précis et fixe pour soumettre leurs demandes d’obtention et de renouvellement de la CNIE et de suivre les étapes de sa réalisation, ce qui permettra d’éviter l’engorgement des centres d’enregistrement des données identitaires et partant respecter les règles de distanciation sociale et les normes de sécurité imposées par les mesures de précaution pour empêcher la propagation de la pandémie du Covid-19, indique la DGSN dans un communiqué. Il permettra également aux services de la Sûreté nationale de fournir ce service dans des conditions appropriées et de qualité, ajoute la même source.

Al Ittihad Al Ichtiraki

• Italie : Décès de deux sœurs d’origine marocaine après la chute d’un arbre. Deux sœurs d’origine marocaine ont trouvé la mort, dimanche, après qu’un arbre est tombé sur la tente dans laquelle elles se trouvaient avec leur famille dans un camping de la région de Massa Carrara (Toscane), dans le nord de l’Italie, où elles passaient leurs vacances d’été en provenance de Turin. La fillette de 3 ans est décédée sur place suite à cet accident survenu en raison des mauvaises conditions météorologiques et des vents violents qui balayaient le nord de l’Italie, tandis que sa sœur de 14 ans a rendu l’âme quelques instants plus tard, selon des médias italiens. Leur sœur aînée (19 ans), blessée dans l’accident, a été admise dans un hôpital. Leurs parents ont été également légèrement blessés. Selon les mêmes sources, une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de cet incident.

Al Ahdath Al Maghribiya

• OCP : Un chiffre d’affaires de plus de 15 MMDH au 2è trimestre 2020. Malgré la crise actuelle causée par la Covid-19, OCP affiche une solide performance au second trimestre 2020. En effet, le chiffre d’affaires du Groupe atteint 15,133 milliards de dirhams selon les résultats du 2è trimestre de cette année. Se référant aux indicateurs d’activité de l’entreprise, il en ressort donc une légère progression de son chiffre d’affaires comparé à la même période de l’année dernière (15,061 milliards de dirhams). «Cette performance est principalement soutenue par la hausse des volumes vendus, et ce, en dépit du contexte de pandémie actuel ainsi que des conditions de marché moins favorables en comparaison avec le second trimestre de l’année précédente», indique l’entreprise dans une communication.

Rissalat Al Oumma

• Red Med Finance accompagne Jet Contractors pour lever 200 MDH à travers une émission obligataire. Jet Contractors, acteur national de référence en matière de réalisations « clé en main » de bâtiments à forte composante architecturale, accompagné par la banque d’affaires Red Med Finance, a levé 200 millions de dirhams (MDH) à travers une émission obligataire par appel public à l’épargne. Le produit de cette émission, destiné à accompagner le plan de développement de Jet Contractors, s’inscrit dans la mise en œuvre d’une stratégie globale de transformation du Groupe visant à gagner en compétitivité et en capacités industrielles pour enclencher de nouveaux cycles de croissance pérenne, indique Red Med Finance dans un communiqué. Cette opération, structurée et menée à bien dans un contexte particulièrement difficile, a été marquée par un réel engouement de la part d’investisseurs qualifiés qui y ont souscrit sur une période de trois jours (du 11 au 13 aout 2020), souligne la même source.

Bayane Al Yaoum

• NARSA: Suspension des services du centre d’immatriculation de l’arrondissement de Moulay Rachid à Casablanca. L’Agence nationale de la sécurité routière (NARSA) a annoncé la suspension des services du centre d’immatriculation de l’arrondissement de Moulay Rachid à Casablanca à partir de lundi prochain, jusqu’à nouvel ordre. Cette mesure d’urgence s’inscrit dans le cadre des démarches préventives mises en place pour lutter contre la propagation de la pandémie de Covid-19 et garantir la sécurité sanitaire des employés et usagés de l’agence, a relevé la NARSA dans un communiqué. A cet effet, la NARSA appelle les usagers au strict respect des mesures sanitaires, notamment le port du masque de protection et le respect de la distanciation sociale au sein des services territoriaux de l’agence (centres d’immatriculation), auto-écoles et centres de visite technique.

Akhbar Al Yaoum

• La marche à suivre pour une rentrée scolaire rassurante. La rentrée scolaire approche à grands pas, le ministère de l’Education nationale a laissé le choix aux parents d’envoyer leurs enfants à l’école ou pas. Mais du point de vue de la Société marocaine de pédiatrie, de la Société marocaine des sciences médicales et de la Société marocaine de pédopsychiatrie et professions associées « le présentiel semble plus approprié car l’enfant a besoin de liens sociaux qu’il développe à l’école et qui sont nécessaires à son épanouissement ». Excepté pour les enfants vulnérables: diabétiques, asthmatiques ou immunodéprimés, entre autres, l’enseignement à distance n’est clairement pas l’option privilégiée par les pédiatres et pédopsychiatres. «Les enfants sont très peu contaminants d’après différentes études, en particulier ceux de moins de 14 ans », selon ces professionnels de la santé.

Revue de presse quotidienne de ce lundi 31 août 2020