Coronavirus: L’administration Trump alloue 1,6 milliard de dollars à une entreprise pour trouver un vaccin

07 Juil 2020 à 16:44 Monde
Coronavirus: L’administration Trump alloue 1,6 milliard de dollars à une entreprise pour trouver un vaccin

Le gouvernement américain a annoncé mardi avoir investi 1,6 milliard de dollars à la biotech américaine Novavax pour son projet de vaccin contre le Covid-19. Si ce vaccin se trouve être efficace, Novavax donnera aux Etats-Unis la priorité des 100 millions de premières doses.

Les Etats-Unis se sont lancés dans la course pour trouver rapidement un vaccin contre le coronavirus, mais l’administration de Donald Trump ne joint pas ses efforts au reste du monde et ne participe pas à des levées de fonds, au contraire, elle mise sur le national ou en injectant des fonds dans d’autres organismes internationaux.

Leur but, avoir la primeur en cas de résultats positifs, et c’est d’ailleurs toute une opération nommée « Warp Speed » (« au-delà de la vitesse de la lumière ») qui doit tenter de produire 300 millions de doses d’un vaccin d’ici janvier 2021.

« L’opération Warp Speed crée un portefeuille de vaccins pour augmenter les chances que nous ayons au moins un vaccin sûr et efficace dès la fin de l’année », a déclaré Alex Azar, secrétaire à la Santé.

L’administration Trump n’a pas lésiné sur les moyens et ce sont plusieurs milliards de dollars qui ont été investis jusqu’ici dans différents projets et différents biotechs et laboratoires. Le gouvernement va également construire des sites de fabrication de ces vaccins à très grande échelle.

Le PDG de Novavax, Stanley Erck, s’est dit honoré de faire un partenariat avec Warp Speed, « pour faire avancer notre projet de vaccin avec une urgence extraordinaire, dans le but de fournir une protection vitale à la population de notre pays », indique un communiqué

Novavax avait déjà des essais cliniques de son projet de vaccin « NVX?CoV2373 » sur 130 personnes en Australie en mai, avec l’aide de financements de la CEPI, une coalition publique-privée consacrée au financement de vaccins; les résultats n’en sont pas encore connus. Elle devrait lancer l’essai dit de phase 3 (la dernière et plus grande) à l’automne, avec jusqu’à 30.000 participants.

Dans le cadre du projet Warp Speed, le ministère américain de la Santé avait sélectionné 7 projets dont la liste n’est pas publique. Le gouvernement a investi plus de deux milliards de dollars dans les projets de vaccins de Johnson & Johnson (456 millions), Moderna (483 millions) et AstraZeneca (1,2 milliard, en partenariat avec Oxford), ces deux derniers étant les plus avancés. Et le laboratoire français Sanofi avait reçu 30 millions en février mais il y a pas eu d’information indiquant s’il fait partie du projet.

Liste Noire: La Russie promet de riposter aux sanctions britanniques