Coronavirus : Chants enregistrés et public virtuel, les diffuseurs TV animent le huis clos

28 Juin 2020 à 14:45 Sport
Coronavirus : Chants enregistrés et public virtuel, les diffuseurs TV animent le huis clos

Les diffuseurs TV ne manquent pas d’imagination pour animer les matchs huis clos et pallier ainsi le silence. Chants enregistrés ou encore public virtuel, l’heure est à l’innovation.

La reprise du football à huis clos a poussé les diffuseurs TV a recréer l’ambiance des stades mais sans public, tout en ayant l’impression d’en avoir un.

De ce fait, nombreux diffuseurs TV et réalisateurs, l’heure est à l’innovation en temps de crise sanitaire, qui a privé les clubs de leur public par les mesures sanitaires.

« Sans public, il manque vraiment quelque chose. On ne peut pas s’en contenter », fait remarquer Florent Houzot, le directeur des programmes de B Sports France, diffuseur notamment des championnats allemand et espagnol, qui ont repris leur saison sans spectateurs.

Lors de la finale de la Coupe d’Italie mercredi 18 juin à Rome, les tribunes ont été recouvertes d’animations en images de synthèse, évoquant le déploiement d’un vrai « tifo ».

Des bandes sonores d’ambiance pré-enregistrée

En Liga, le diffuseur Mediapro a mis en oeuvre une technologie d’habillage des tribunes vides, de sorte à ce que  la partie basse des tribunes soit le moins visible possible à l’écran.

« C’est une piste intéressante, cela crée un ressenti qui est presque naturel », salue François Lanaud, réalisateur. « C’est notre travail de faire en sorte que l’absence (du public) se ressente le moins possible ».

Dans ce sens, plusieurs producteurs TV de championnat ont eu l’idée de rajouter des bandes sonores d’ambiance pré-enregistrée issues d’anciennes rencontres.

Un nouveau challenge de taille pour les ingénieurs du son en charge du mixage qui s’assurent de proposer une ambiance naturellle.

« Il sont presque devenus DJ », selon Florent Houzot, qui se félicite de retours « majoritairement favorables » des téléspectateurs.

Une méthode qui ne fait pas l’unanimité

Si ce processus semble correspondre à de nombreuses chaînes TV, le sentiment est tout autre pour les groupes de supporters qui ont  critiqué « des artifices digitaux déployés uniquement pour le divertissement des téléspectateurs » dans un communiqué co-signé par 27 organisations nationales de supporters en Europe.

De nombreuses ligues discutent de la possibilité de réintroduire les supporters au stade,  au moins virtuellement en attendant la levée des huis clos, comme c’est le cas en Angleterre à travers les « fan-cams ».

« Même si cela reste un artifice, c’est surtout intéressant lors des buts, pour avoir une vraie interaction avec les supporters. Ces écrans géants deviennent une partie intégrante de captation », juge François Lanaud.

En Italie, la Lazio Rome a elle proposé à ses tifosi d’acheter un mannequin en carton les représentant, qui sera installé dans les tribunes de l’Olimpico. Une partie des bénéfices sera reversée à la Croix Rouge italienne.

CAF: la reprise des compétitions en Afrique discutée ce mardi