Relance économique: les organisateurs de Salons et évènements évoluent en Fédération et travaillent pour mettre en place un plan d’action

26 Juin 2020 à 18:11 Société
Relance économique: les organisateurs de Salons et évènements évoluent en Fédération et travaillent pour mettre en place un plan d’action

La crise sanitaire liée au Covid-19 a mis à mal plusieurs secteurs clés, pas uniquement au Royaume, mais à travers le monde. L’un des secteurs impactés par le virus fantôme n’est autre que celui de l’événementiel et des salons, dont les professionnels ont dû, depuis le début de la propagation du Coronavirus au Maroc, annuler leurs projets en cours.

Ainsi, et dans un élan de solidarité, la Fédération des Organisateurs de Salons et Evénements, a tenu son Assemblée générale constitutive dans le cadre de l’évolution naturelle de GROUPOS (Groupement Professionnel des Organisateurs de Salons), une organisation professionnelle qui existe depuis 6 ans (2014).

Dans un communiqué de son bureau exécutif, FORSE déclare fédérer les principaux organisateurs de salons et événements professionnels et répond aux besoins pressants de la profession face à la situation insolite créée par la pandémie du Coronavirus COVID-19.

Le bureau exécutif indique ainsi que les membres de FORSE expriment, dans ce sens, tout leur soutien et leur solidarité avec toutes les instances gouvernementales du Royaume et se félicitent des mesures sanitaires efficaces entreprises pour cerner le risque de propagation du virus fantôme.

Cependant, la fédération estime que « nul besoin de décréter que le secteur de l’événementiel en général et celui des salons et des événements professionnels en particulier, est profondément sinistré, la situation alarmante parlant d’elle-même ».

Elle indique dans ce sens que la liste des salons et événements professionnels annulés ou qui s’annulent se rallonge de jour en jour entraînant dans son sillage tous les métiers de la chaîne de valeur de la profession (Organisateurs en nom propre, organisateurs délégués, prestataires de services, agences de voyages, hôteliers et restaurateurs, transport aérien et terrestre, etc.) qui naturellement se greffent directement ou indirectement aux événements.

Cela dit, et « malgré l’annulation des événements », FORSE assure que ses entreprises membres « se voient dans l’obligation d’honorer leurs engagements moraux envers leurs clients, prestataires et personnel ».

De plus, et partant du principe que leurs événements, dépendant naturellement de la santé des secteurs stratégiques de l’économie nationale, FORSE souligne qu’il est « nécessaire d’engager une chaîne de solidarité et de responsabilité dès aujourd’hui afin de faire face aux impacts qui touchent l’ensemble des activités de la profession ».

« Loin de tout message alarmiste ou défaitiste devant cette situation inédite imposée par le contexte actuel, tous les membres de FORSE, solidaires les uns envers les autres, travaillent d’arrache-pied dans la sérénité absolue depuis plus de trois mois afin de mettre en place un plan d’action spécifique à leur métier d’organisateurs de salons et événements professionnels »,  fait savoir la fédération.

Toutefois, FORSE assure dans sa note qu’elle « demeure convaincue que ses partenaires sociaux, économiques, publics et privés, ne ménageront aucun effort pour étudier ses doléances spécifiques ainsi que ses pistes de relance ».

Elle rappelle par ailleurs, que les salons et événements organisés par ses entreprises membres « constituent un véritable patrimoine économique de notre pays, offrant depuis plus de trois décennies des vitrines sectorielles avec un rayonnement à l’échelle nationale, continentale et internationale ».

FORSE se dit prête à accompagner la relance économique en mettant à contribution toute la panoplie des salons et événements de ses membres et à étudier toute forme de collaboration avec toute organisation professionnelle en vue de mutualiser les efforts sur les volets génériques. La Fédération se considère néanmoins l’interlocuteur unique sur les aspects spécifiques d’organisation de salons et d’événements professionnels.

Quelles répercutions du confinement chez l'enfant et l'adolescent?