Algérie: L’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia condamné à 12 ans de prison

24 Juin 2020 à 12:11 Monde
Algérie: L’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia condamné à 12 ans de prison

L’ancien Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia a écopé mercredi, de 12 ans de prison par le tribunal de sidi M’hamed dans l’affaire Sovac de montage automobile, selon la presse algérienne.

L’ancien chef du gouvernement déchu s’est vu admonster cette lourde peine dans le cadre de la fin de ce procès tentaculaire qui fait couler dans son sillage plusieurs personnalités algériennes notamment le PDG de l’entreprise de montage automobile du groupe allemand Volkswagen, Mourad Oulmi.

Le tribunal a requis 10 ans de prison ferme et 8 millions de dinars algériens d’amende pour ce dernier, 7 ans et 8 millions de dinars  d’amende pour Khider Oulmi, son frère, 3 ans pour l’ancien ministre de l’Industrie Youcef Yousfi et 3 ans pour l’ancien PDG du CPA Omar Boudiab.

Les plus lourdes peines ont visé les suspects en fuite, à savoir l’épouse de l’homme d’affaires Mourad Oulmi, de son associé Amine Djeriou et de l’ancien ministre de l’Industrie Abdeslam Bouchouareb, tous condamnés à 20 ans de prison réclusion avec émission de mandats d’arrêt internationaux à leur encontre.

Cette affaire a par ailleurs emporté avec elle plusieurs cadres et fonctionnaires du ministère de l’Industrie, tous condamnés à 2 ans de prison, dont 1 an ferme.

Tous sont condamnés pour « blanchiment d’argent, transfert de biens issus de revenus criminels et usage de crédits financiers bancaires de façon contraire aux intérêts de la banque, octroi délibéré d’indus avantages, abus de fonction, corruption dans la conclusion de marchés publics et dilapidation de deniers publics ».

Algérie: L'ancien patron de la DGSI condamné à 8 ans de prison ferme