Covid-19: La cellule de veille du ministère a reçu 3.659 correspondances de MRE au 19 juin

hespress avec 22 Juin 2020 à 03:12 Marocains du monde
Covid-19: La cellule de veille du ministère a reçu 3.659 correspondances de MRE au 19 juin

Au 19 juin, la cellule de veille et d’orientation créée par le ministère délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, chargé des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a reçu, près de 3.659 correspondances, liées en majorité aux répercussions de la propagation du coronavirus.

Dans un rapport publié dimanche, le ministère délégué a indiqué que ses services ont œuvré depuis le début de la crise sanitaire à augmenter la vigilance de la communication à travers la création d’une cellule de veille et d’orientation avec une équipe permanente chargée de répondre aux différentes questions des MRE et de les orienter, et ce depuis le 16 mars 2020, précisant que cet organe a reçu jusqu’au 19 juin, 3.659 messages sur son site internet et sa page Facebook.

La plupart de ces correspondances ont trait à tout ce qui concerne les conséquences de l’épidémie du nouveau coronavirus, ajoute la même source, précisant que la majorité de ces correspondances (98%) ont trouvé réponse, tandis que le reste des questions concernait les demandes de transfert des dépouilles ou d’information sur les procédures administratives.

La plupart des demandes reçues intéressaient particulièrement les pays européens, à leur tête la France, l’Espagne, la Belgique, l’Italie, les Émirats arabes unis, puis les Pays-Bas, poursuit le ministère.

Et de souligner que pour assurer la continuité des services liés à la réception de plaintes ou de demandes de renseignements des MRE, le ministère de tutelle a mis en place une cellule pour recevoir les plaintes à distance et mis à disposition des numéros de téléphone.

Au cours de la période allant du 16 mars et 19 juin, cette cellule a reçu 4.109 appels téléphoniques sous forme de plaintes et de demandes de renseignements, en plus des appels reçus par les services déconcentrés (les maisons des Marocains du monde) à Beni Mellal, Tiznit et Nador, précise-t-on.

La cellule, poursuit le département de tutelle, a interagi avec les plaintes reçues, soit en orientant les parties vers les services concernés, soit en leur fournissant les informations nécessaires, notamment en ce qui concerne la prolongation de la validité des documents administratifs, la régularisation du statut d’admission temporaire des véhicules, et le suivi des MRE qui se trouvaient au Maroc au moment de la fermeture des frontières (passeport expiré, demande de rapatriement, service de transport des médicaments depuis les pays de résidence et d’autres mesures de soutien et d’accompagnement).

Ces démarches interviennent en complémentarité avec les différentes mesures prises par les différentes ambassades et consulats du Royaume, qui ont créé un certain nombre de cellules spéciales pour accompagner les MRE dans ce contexte particulier lié à la pandémie du coronavirus.

En réponse à la situation exceptionnelle imposée par la pandémie du covid-19 et conscient des effets que cela pourrait avoir aux niveau psychologique et sanitaire des concitoyens, d’une part, et en matière des droits et libertés, d’autre part, le département de tutelle a oeuvré pendant la période de gestion de la pandémie, à la mobilisation d’un réseau des compétences médicales marocaines dans le monde.

Ce réseau, ajoute le ministère, a mis à disposition 40 médecins et spécialistes résidant dans 9 pays (France – Belgique – USA – Canada – Suisse – Allemagne – Espagne – Maroc – Italie), dans le but de fournir une assistance médicale et psychologique aux Marocains résidant à l’étranger pendant la période de confinement sanitaire et pendant toute la durée de cette pandémie, eu égard à ses effets physiques et psychologiques sur les personnes atteintes ou celles qui ont perdu leurs proches.

Depuis son lancement, la plateforme a reçu 245 demandes de consultation à partir de 17 pays, via son site officiel, sa page Facebook ou les numéros de téléphone mis à la disposition des MRE, souligne la même soure, ajoutant que ces consultations portaient sur le volet psychologique (60%) ou concernaient des demandes de soutien sanitaire (40%).

Selon les données de la plateforme, la plupart des demandes ont été reçues de la part des Marocains résidant à l’étranger (75%), tandis que le reste des demandes a concerné les citoyens marocains bloqués à l’étranger.

Afin de protéger les droits et intérêts des MRE et dans le but de garantir la disponibilité des informations juridiques à tous ceux qui en ont besoin, le ministère de tutelle a mis à la disposition des citoyens marocains à l’étranger une liste des noms et numéros de téléphone d’avocats exerçant dans 14 pays, qui se sont portés volontaires dans le cadre de l’initiative du Réseau des Avocats Marocains et d’origine marocaine exerçant à l’étranger, en vue d’offrir des consultations juridiques gratuites aux MRE et soutenir tous ceux qui ont besoin d’informations juridiques dans les pays d’accueil.

À cet égard, depuis le premier avril, le nombre des consultations a atteint 4.315, soit une moyenne quotidienne de plus de 70 consultations.

Par pays, l’Espagne vient en tête avec 1.973 consultations, suivie de l’Italie (989), la France (604), du Royaume-Uni (286), la Tunisie (133), des États-Unis (101), la Belgique (85), l’Algérie (45), l’Allemagne (31), la Finlande (10), le Canada (21), les Pays-Bas (14), l’Ukraine et la Finlande (13 respectivement) et le Luxembourg (7), conclut le ministère.

Les patrons des cafés et restaurants pas satisfaits des conditions de réouverture