La Fashion Week de Londres lance son défilé en ligne

21 Juin 2020 à 10:48 Culture
La Fashion Week de Londres lance son défilé en ligne

La semaine dernière, la Fashion Week de Londres a débuté son édition numérique où l’industrie s’est simplement connectée à ses appareils pour y assister. Des milliers de personnes du monde entier étaient présentes, virtuellement, dans des ateliers, défilés de mode et présentations. 

C’est une saison de la mode 100% digitale, qui commence par la Fashion Week de Londres, suivie par celle de Milan et Paris. Caroline Rush, directrice générale du British Fashion Council, a expliqué que, comme il devenait évident que la crise des coronavirus affecterait les ventes des créateurs aux détaillants, l’établissement d’une connexion numérique directe avec le consommateur était essentiel.

« Tous nos designers allaient être assis sur le stock excédentaire des magasins qui avaient annulé les commandes qui étaient sur le point d’être livrées. Donc, aussi important que ce soit de communiquer avec le public du commerce international, il était également important de garder il ouvre et donne accès aux consommateurs pour découvrir et rencontrer nos créateurs. [Ce serait aussi] une voie pour développer leur activité de vente directe aux consommateurs qui leur permettrait de vider une partie du stock », a-t-elle expliqué.

Réparti sur trois jours et accessible à tous, l’événement couvre des thèmes aussi variés que la mode éco-responsable, la diversité dans le milieu, l’avenir de l’industrie et les obstacles auxquels les designers ont dû faire face pendant la période de confinement, avec une production au ralenti.

La plateforme a hébergé des podcasts, des conférences, des vitrines virtuelles et des salles d’exposition numériques. Elle restera en ligne indéfiniment, la prochaine Fashion Week ayant lieu en septembre.

La façon dont l’événement à venir sera formaté n’est pas figée, en raison des directives du gouvernement qui n’ont pas encore été révélées, mais il devrait être un événement aussi bien physique que numérique.

Mounia Elgoumi, coup de projecteur sur le Maroc d'antan à travers un film sur Michel Nachef