RAM: Une suppression de dizaines d’emplois à venir

08 Juin 2020 à 23:11 Economie
RAM: Une suppression de dizaines d’emplois à venir

Des suppressions d’emplois à la Royal Air Maroc (RAM) sont envisagées, a indiqué la ministre du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, Nadia Fettah, devant Chambre des représentants. En effet, depuis le début de l’épidémie du coronavirus au Maroc, la compagnie aérienne accuse un manque à gagner de 50 millions de dirhams par jour.

Alors que le Maroc a fermé son espace aérien pour réduire les effets de la pandémie du coronavirus, le nombre de vols quotidiens a drastiquement chuté, comme partout dans le monde, provoquant des conséquences sur le secteur de l’aviation civile.

Rattrapée par la crise mondiale qui s’abat sur les compagnies internationales, la Royal Air Maroc (RAM) n’est pas en reste et, devrait connaitre des « mesures d’austérité » et une reprise « progressive » de son activité, à en croire les déclarations de la ministre en charge du transport aérien, qui s’exprimait lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des représentants.

Selon Nadia Fettah Alaoui, la compagnie nationale devrait compter entre six à neufs mois avant de retrouver son niveau de fonctionnement normal. Mais entre temps, ce sont les salariés qui seront pénalisés puisque la ministre a estimé que la baisse de voyageurs qui sera subie à cause de la pandémie du coronavirus devrait avoir pour conséquences des suppressions d’emplois.

«S’agissant du Maroc, le rapport de l’International Air Transport Association (IATA) table sur une baisse du trafic aérien de l’ordre de 5 millions de voyageurs, ce qui devrait se traduire par des pertes financières et des suppressions d’emplois», a-t-elle souligné.

Selon des sources proches, le gouvernement El Otmani se dirige vers la suppression de dizaines d’emplois directs dans le secteur de l’aviation et ces suppressions devraient durer pendant les trois prochaines années malgré la reprise totale de l’activité.

En cause, les répercussions directes de la pandémie du coronavirus qui affectera le secteur du tourisme au Maroc. Pour la RAM, il s’agira de réduire de moitié le nombre d’avions commerciaux soit à 30 avions seulement, chose qui aura des conséquences directes sur les ressources humaines, notamment pour les pilotes et les équipages commerciaux.

Depuis le début de la crise liée au coronavirus, la RAM accuse une perte de 50 millions de dirhams par jour de chiffre d’affaires, selon son directeur général qui a affirmé que l’entreprise a eu des difficultés pour assurer les salaires pour le mois de juin.

Pour rappel, l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL) a refusé catégoriquement une baisse des salaires que cherchait à faire passer la direction de la RAM pour aider à relancer le secteur. La direction de la compagnie tablait sur une réduction de 45% des salaires sur les cinq prochaines années.

Plateformes OCP : Un impact considérable sur le rendement et la qualité des productions agricoles