la Cour d’appel de Casablanca rejette la demande de liberté provisoire pour Bouachrine

14 Sep 2018 à 18:18 Société
la Cour d’appel de Casablanca rejette la demande de liberté provisoire pour Bouachrine

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca a rejeté ce vendredi 14 septembre la demande de liberté provisoire, présentée  par l’un des avocats de Taoufik Bouachrine, poursuivi en état d’arrestation pour « traite d’êtres humains, viols et tentatives de viol ».

Le directeur de publication d’Akhbar Al Yaoum reste donc poursuivi en état d’arrestation.

Cette même juridiction avait rejeté, lors des précédentes auditions des requêtes similaires formulées par le comité de défense de Bouachrine.

Cette décision intervient deux jours après la présentation au tribunal de l’expertise technique demandée par le parquet, et effectuée par le laboratoire scientifique de la Gendarmerie royale, et dont les conclusions ont attesté de l’authenticité des vidéos compromettantes.

Le procès reprendra le 24 septembre prochain.

Fnaïre offre des bourses d’études à 12 étudiants de milieux pauvres