Fermeture des frontières: rapatriement d’une deuxième vague de Marocains bloqués à Sebta

24 Mai 2020 à 15:07 Société
Fermeture des frontières: rapatriement d’une deuxième vague de Marocains bloqués à Sebta

Une partie des Marocains bloqués à Sebta ont pu rejoindre le Royaume, dans la soirée du samedi 23 mai, soit la veille de Aïd El-Fitr, après deux mois de blocage suite à la fermeture des frontières marocaines dans le cadre des mesures décidées par les autorités  pour limiter la propagation du nouveau coronavirus. 

Selon la chaîne espagnole « Ceuta Tv », une centaine de Marocains se sont rassemblés à la frontière d’El Tarajal, tard dans la soirée du samedi 23 mai, pour rentrer au Maroc, face à un important dispositif policier établi sur les lieux.

Ce sont 55 Marocains résidant à « La Libertad » et 45 autres résidant chez leur famille, amis ou particuliers, qui ont pu bénéficier de cette deuxième vague de rapatriement exceptionnel, et qui devront se soumette à un confinement obligatoire au Maroc avant de rejoindre leur famille et proche, fait savoir le même support.

Ces centaines de Marocains ont pu profiter de cette opération d’ouverture des frontières à titre exceptionnel et un retour au bercail grâce à une liste élaborée par une délégation gouvernementale locale et validée par le Maroc, rapporte « Ceuta Tv », qui fait savoir que parmi les centaines de nationaux se trouvent des personnes portant la nationalité espagnole.

D’autre part, et à cause « d’irrégularités » dans ladite liste de rapatriés, plusieurs nationaux qui se sont rendus aux frontières avec le Maroc, dans la soirée du vendredi, ont été surpris d’être dans l’impossibilité de bénéficier de cette opération, et ont dû revenir malgré eux au stade « La Libertad » rapporte « Ceuta Tv ».

Il convient de rappeler qu’il s’agit là de la deuxième vague de rapatriement des Marocains bloqués à Sebta. Selon des sources de Hespress Fr, 304 Marocains bloqués à Sebta depuis l’instauration du confinement et de l’état d’urgence sanitaire ont pu traverser la frontière dans la matinée du vendredi 22 mai et regagner leur pays.

Coronavirus, l'impact et l'avenir