UE: Quatre pays européens font une contre-proposition de plan de relance

23 Mai 2020 à 15:14 Monde
UE: Quatre pays européens font une contre-proposition de plan de relance

Les « Frugal Four » ont présenté, samedi 23 mai, une contre proposition de plan de relance européenne concurrençant celui établi par la France et l’Allemagne. Ils ne veulent pas d’une mutualisation de la dette européenne. 

Comme ils aiment s’appeler eux-mêmes, les quatre « frugaux » ou quatre sobres ou encore quatre radins, les Pays-Bas, l’Autriche, le Danemark et la Suède, qui sont aussi les plus grands contributeurs nets par habitant, ont présenté leur proposition de plan de relance économique suite à la crise provoquée par la pandémie du coronavirus.

Ils préconisent une aide d’urgence pour les pays gravement touchés, sous la forme de prêts ponctuels soumis à conditions et devant être accordés dans les deux ans. Ils refusent la mutualisation de la dette européenne sous prétexte qu’elle profiterait aux économies les plus faibles car cela leur permettrait d’obtenir un financement moins cher grâce à celles plus fortes du nord.

Selon une proposition publiée par le bureau du chancelier autrichien Sebastian Kurz, l’argent de ces prêts octroyés aux pays de l’Union européenne devrait être « orienté vers des activités qui contribuent le plus à la reprise, telles que la recherche et l’innovation, un renforcement du secteur de la santé et une transition verte ».

En outre, les bénéficiaires devraient prendre « l’engagement ferme » de mettre en oeuvre des réformes d’envergure et de respecter le cadre budgétaire imposé. Les quatre frugaux rejettent en ce ce sens, la proposition conjointe de Paris et Berlin qui projette d’augmenter le budget de l’Union européenne.

Pour rappel, le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel ont mis sur la table lundi un plan de 500 milliards d’euros pour relancer l’économie européenne en prônant mutualisation de la dette européenne.

OMS: L'Amérique du Sud, nouvel épicentre de la pandémie du Coronavirus