Coronavirus: Londres impose une quarantaine aux voyageurs arrivant de l’étranger à partir du 8 juin

22 Mai 2020 à 18:40 Monde
Coronavirus: Londres impose une quarantaine aux voyageurs arrivant de l’étranger à partir du 8 juin

Les voyageurs arrivant au Royaume-Uni après le 8 juin devront s’auto-isoler pendant 14 jours dans le but d’éviter une nouvelle vague de contagion de Covid-19, a annoncé vendredi la ministre britannique de l’Intérieur, Priti Patel.

« Alors que le monde commence à dépasser ce que nous espérons être le pire de la pandémie de coronavirus, nous devons regarder vers l’avenir et protéger le public britannique en réduisant le risque de cas traversant notre frontière », a relevé Mme Patel lors de la conférence de presse quotidienne du gouvernement sur la pandémie de coronavirus.

« Nous introduisons ces nouvelles mesures maintenant pour maintenir le taux de transmission bas et éviter une deuxième vague dévastatrice », a-t-elle dit, notant que les arrivants « devront se rendre directement de leur port ou aéroport d’arrivée, de préférence en voiture, à une adresse où elles devront ensuite s’isoler pendant 14 jours ».

La mise en quarantaine concernera toutes les arrivées internationales, y compris les Britanniques à leur retour de l’étranger. Les arrivants seront ainsi amenés à fournir une adresse d’hébergement où ils s’isoleront pendant deux semaines.

La nouvelle mesure donnera à la police le pouvoir d’effectuer des vérifications à domicile et d’imposer aux contrevenants des amendes allant jusqu’à 1.000 livres sterling, selon la ministre.

Les agents des forces frontalières, de la police et de la santé publique d’Angleterre (PHE) veilleront sur l’application de la quarantaine, poursuit la même source, notant que les voyageurs devront faire face à des vérifications ponctuelles aux adresses qu’ils soumettent sur les formulaires à leur arrivée dans les aéroports ou ports britanniques.

Cette mesure, qui sera réexaminée toutes les trois semaines, doit accompagner le dé-confinement progressif entamé au Royaume-Uni à partir du 1er juin.

Celle-ci tombe toutefois comme un couperet sur le secteur aérien, déjà affecté profondément par la pandémie. Le patron de Ryanair l’a récemment qualifiée d' »idiote » et « impraticable », alors que l’association sectorielle Airlines UK a estimé qu’une quarantaine « tuerait effectivement » les voyages internationaux vers le Royaume-Uni.

De son côté, John Holland-Kaye, directeur général de l’aéroport d’Heathrow, le plus fréquenté en Europe, a estimé qu’une quarantaine devait être « limitée dans le temps ».

Le ministre chargé de l’Irlande du Nord, Brandon Lewis, avait précisé sur SKy News qu’aucune exemption n’était prévue « pour le moment » pour les voyageurs arrivant de pays présentant de faibles taux de transmission.

Des exceptions seront par contre prévues pour les transporteurs routiers et des personnels médicaux, ainsi que pour les Irlandais, mais pas pour les voyageurs arrivant de France, comme Londres et Paris l’avaient récemment laissé entendre.

Coronavirus/Espagne: plus de 234.800 cas confirmés, dont 28.628 décès