Bonheur et amertume après le rapatriement du 1er groupe de Marocains bloqués à Sebta -Témoignages-

22 Mai 2020 à 21:45 Société
Bonheur et amertume après le rapatriement du 1er groupe de Marocains bloqués à Sebta -Témoignages-

Une centaine de Marocains bloqués à Sebta depuis la fermeture des frontières marocaines à cause de l’épidémie du coronavirus, ont pu rejoindre, ce vendredi 22 mai, leur domicile au Maroc après avoir passé plus de deux mois loin de leur famille sans avoir aucune perspective de retour. Un deuxième groupe devrait être rapatrié dans les jours à venir. Témoignages. Selon plusieurs sources contactées par Hespress FR, le nombre de personnes ayant pu rejoindre l’autre bord, le côté marocain, serait de 300 tandis que d’autres personnes bien informées ont déclaré qu’elles n’étaient pas plus de 190 personnes. Si l’opération de rapatriement est annoncée « graduelle et quotidienne », il semblerait que le deuxième groupe de personnes concernées par le rapatriement ne pourra rentrer au Maroc qu’après l’Aid El Fitr, qui marque la fin du mois sacré de Ramadan. « Nous avons rempli les listes par trois reprises, notamment chez une association », a indiqué l’une de nos sources, expliquant comment les autorités marocaines ont rassemblé le nombre de personnes bloquées à Sebta et mis en place les listes délivrées aux autorités espagnoles. Les autorités espagnoles quant à elles, affirment qu’elles n’ont pas pris part à la répartition des groupes sur les listes. Bien que le bonheur de retrouver les siens et de retrouver leur patrie a marqué ce retour des Marocains bloqués à Sebta, un sentiment d’amertume reste réel pour les autres qui restent toujours de l’autre côté. « Nous nous attendions au rapatriement par critères de priorité, notamment pour les vieilles femmes et personnes malades, mais il y avait beaucoup de jeunes hommes en très bonne santé qui sont sortis dans ce groupe », a déclaré l’un des Marocains toujours bloqués à Sebta. « Ma femme est rentrée au Maroc ce vendredi matin, mais moi je reste ici. Je ne sais pas quand est-ce que je pourrais rentrer, mais il semblerait que ce ne sera possible qu’après l’Aid« , a indiqué l’une de nos autres sources, ne comprenant pas les critères sur lesquels se sont basées les autorités marocaines pour juger l’éligibilité des personnes à rapatrier en premier. « Nous attendons, on voit le bout du tunnel, c’est déjà ça« , a-t-il ajouté. Par ailleurs, les personnes ayant pu rejoindre le Maroc depuis l’enclave de Sebta ont été soumises à un test de température avant d’être rapatriées puis logées dans des hôtels. Elles ont en outre été testées au coronavirus, une fois rapatriées, et les résultats de leurs tests sont toujours attendus.

CDC: Le coronavirus ne peut pas être facilement attrapé en touchant des surfaces