Mory Kanté, l’interprète du célèbre « Yeké Yeké » n’est plus

22 Mai 2020 à 14:42 Culture
Mory Kanté, l’interprète du célèbre « Yeké Yeké » n’est plus

Une icône de la musique africaine s’en est allée. Le musicien guinéen Mory Kanté, connu pour son tube « Yeké Yeké » est décédé, vendredi 22 mai, à l’âge de 70 ans dans un hôpital de Conakry, a confirmé son fils Balla Kanté à un correspondant de l’AFP.

Surnommé le « griot électrique », Mory Kanté est décédé à l’hôpital à l’âge de 70 ans après avoir succombé à des problèmes de santé non traités.

« Il souffrait de maladies chroniques et se rendait souvent en France pour se faire soigner, mais ce n’était plus possible avec le coronavirus », a expliqué son fils, Balla Kanté, avant d’ajouter :

« Nous avons vu son état se détériorer rapidement, mais j’étais encore surpris car il avait déjà traversé des périodes bien pires »,

Le président guinéen Alpha Condé a d’ailleurs rendu hommage au défunt musicien sur son compte Twitter. « La culture africaine est en deuil. Mes condoléances les plus attristées… Merci l’artiste. Un parcours exceptionnel. Exemplaire. Une fierté », a-t-il écrit.

Mory Kanté est devenu mondialement célèbre avec son tube planétaire «Yéké Yéké», sorti en 1998 et devenu énorme succès en Afrique avant de devenir n ° 1 dans plusieurs pays européens en 1988. Le single compte plus d’un million de ventes.

En plus d’être chanteur, Kanté jouait de la guitare, de la harpe kora et du balafon.

Exposition virtuelle "Cœur Blanc" de Abdelkhalek Belfquih du 21 mai au 20 juin