L’OMS prévient que la pulvérisation de désinfectant dans les rues est dangereuse et inefficace contre le coronavirus

18 Mai 2020 à 20:44 Monde
L’OMS prévient que la pulvérisation de désinfectant dans les rues est dangereuse et inefficace contre le coronavirus

L’OMS a expliqué dans un document sur le nettoyage et la désinfection des surfaces dans le cadre de la réponse au nouveau coronavirus que « la pulvérisation ou la fumigation des espaces extérieurs, tels que les rues ou les marchés, n’est pas recommandée pour tuer le pour tuer le virus du SRAS-CoV-2 (coronavirus (COVID-19)) ou d’autres agents pathogènes, car l’action du désinfectant est annulée par la saleté ».

La pulvérisation de désinfectant dans les rues, comme cela est d’usage dans certains pays, ne sert pas à éliminer le nouveau coronavirus et présente également un risque pour la santé a averti l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à la veille du premier jour de l’Assemblée mondiale de la santé qui se tient à Genève (réunion annuelle des 194 pays membres de l’OMS).

« Même en l’absence de matière organique, il est peu probable que la pulvérisation de produits chimiques couvre correctement toutes les surfaces pendant le temps de contact nécessaire pour désactiver les agents pathogènes », indique l’OMS. « En outre, les rues et les trottoirs ne sont pas considérés comme des réservoirs d’infection au COVID-19 », ajoute l’institution onusienne, notant que « la pulvérisation de désinfectant, même à l’extérieur, peut être dangereuse pour la santé humaine ».

L’OMS souligne qu ‘« il n’est en aucun cas recommandé de vaporiser le désinfectant sur des personnes «  », car cela « pourrait être physiquement et psychologiquement dangereux et ne réduirait pas la capacité d’une personne infectée à propager le virus par gouttelettes ou par contact ».

La pulvérisation de chlore ou d’autres produits chimiques toxiques chez l’homme peut, provoquer, rappelle l’OMS , une irritation des yeux et de la peau, un bronchospasme et avoir des effets gastro-intestinaux.

L’OMS ne recommande pas non plus une pulvérisation systématique du désinfectant à l’intérieur pour tuer le coronavirus (Covid-19). Selon l’organisation, une étude montre que la pulvérisation à l’intérieur des bâtiments est inefficace si elle n’est pas effectuée directement. « Si des désinfectants sont appliqués, cela doit être fait avec un chiffon ou une lingette désinfectante », recommande l’organisation.

Le virus du SRAS-CoV-2, qui a provoqué la pandémie qui a fait plus de 315 000 morts dans le monde depuis son apparition fin décembre en Chine, peut atterrir n’importe où et continue d’être infectieux sur différentes surfaces au fil du temps.

Certaines études ont indiqué que le virus peut rester plusieurs jours sur différents types de surfaces, mais l’OMS a souligné que les données sur la durée sont toujours théoriques, car elles ont été enregistrées dans des conditions expérimentales.

On ne sait pas encore exactement combien de temps le SRAS-CoV-2 survit en surface, mais il semble se comporter comme les autres coronavirus . Des études indiquent qu’ils peuvent survivre de quelques heures à plusieurs jours. Le temps peut varier en fonction des conditions (type de surface, température ou humidité de l’environnement).

Coronavirus : Le plus bas bilan aux États-Unis depuis une semaine