Wiqaytna: Une application mobile pour mieux gérer la propagation du virus

11 Mai 2020 à 22:11 High-tech
Wiqaytna: Une application mobile pour mieux gérer la propagation du virus

Le ministère de l’Intérieur et le ministère de la Santé ont annoncé, lundi 11 mai, le prochain lancement d’une application de suivi des cas de coronavirus au Maroc. L’application permettra d’envoyer des notifications aux personnes ayant eu un contact suspect. 

Dans le cadre de la stratégie de lutte contre l’épidémie du coronavirus au Maroc, les deux ministères ont mis en place une application développée entièrement par des compétences marocaines pour aider la population à mieux se protéger face à l’exposition au coronavirus.

Le projet a été réalisé par les deux ministères avec la collaboration de l’agence de développement du digital, l’agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) et bénévolement par plusieurs entreprises et start-ups marocaines.

L’application qui portera le nom de « Wiqaytna », sera lancée dès la semaine prochaine en phase de test dans des entreprises, notamment à l’OCP, où des simulations à grande échelle seront réalisées avant son lancement officiel.

Les autorités prévoient de lancer également une campagne de sensibilisation aux règles de prévention contre le coronavirus et l’utilisation de cette application fera partie des recommandations. Une nouvelle version améliorée de l’application devrait voir le jour, après la prise en considération des retours des citoyens et des équipes de santé.

Dans le détail, l’application « Wiqaytna » est un dispositif de suivi des contacts des personnes testées positives au coronavirus. Après l’installation, l’utilisateur doit activer son Bluetooth, et c’est grâce à cette technologie que les identifiants anonymisés sont échangés entre les appareils.

De cette façon, si l’une des personnes possédant l’application est testée positive au coronavirus dans les 21 jours suivant un contact, les personnes entrées en contact avec elle, recevront une notification qui les appellera à faire un suivi médical.

Les ministères de la Santé et de l’Intérieur insistent sur le fait que l’application est conforme à la protection des données personnelles, en affirmant que l’application aura une durée de vie limitée l’épidémie du coronavirus. L’utilisation de cette application sera « limité exclusivement à la lutte contre la pandémie du coronavirus« , indique un document conjoint des deux ministères.

Les deux départements assurent par ailleurs que le traitement des données est conforme à la loi 09-08 relative à la protection des données à caractère personnel et que l’application a reçu l’autorisation de la Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel (CNDP) le 10 Mai 2020. Et comme gage de sincérité, le code source de l’application sera disponible en open source,
accessible à la demande, assurent-ils.

Selon les développeurs de l’application, celle-ci présenterait plusieurs avantages, notamment pour l’utilisateur, puisqu’il pourra se faire notifier en cas d’exposition au virus, il évitera grâce à cela des complications de la maladie puisque la prise en charge sera rapide et enfin, elle revêt un autre avantage, celui d’éviter de contaminer ses proches et sa famille.

L’application pourra également aider le système de santé qui aura plus de facilité pour identifier les contacts des personnes positives au coronavirus, et plus largement contribuera à la maîtrise de la propagation du virus par les autorités sanitaires.

Importante saisie au port Tanger-Med: Plus de 25 kg de cocaine