Coronavirus/Maroc: Le processus d’exportation des masques lancé

11 Mai 2020 à 19:32 Parlement
Coronavirus/Maroc: Le processus d’exportation des masques lancé

Face à la propagation de la pandémie du Covid-19 au Maroc, et la pénurie de masques de protection observée au début de la crise sanitaire, le Maroc s’est lancé dans le défi de la fabrication nationale de masque de protection. Un défi qui a été relevé avec succès, le Royaume ayant pu atteindre une production journalière de 10 millions, et partant, une autosuffisance qui lui permet d’envisager l’exportation de ce produit.

Ainsi, et face aux nombreuses interrogations et échos sur la possibilité d’exporter les masques produits au Royaume à l’international, le Maroc a finalement décidé d’exporter une partie de ces masques vers l’étranger, après avoir atteint l’autosuffisance, a indiqué, lundi à Rabat, le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy.

En réponse à une question orale sur « les répercussions de la pandémie du coronavirus sur l’entreprise marocaine » à la Chambre des représentants, le ministre de l’Industrie a souligné que son département a préparé un stock stratégique de 50 millions de masques en tissu pour l’après-confinement.
Le processus d’exportation des masques marocains vers l’international a donc été lancé le dimanche 10 mai, après que plusieurs pays ont d’abord examiné leur conformité aux normes sanitaires et exprimer le souhait de les importer, a révélé Moulay Hafid Elalamy, tout en précisant que cette exportation sera suspendue s’il y a besoin en approvisionnement du marché national après la levée du confinement.
S’agissant des bavettes en tissu, le ministre a fait savoir que le Maroc en produit plus de deux millions par jour et que ces dernières ne seront pas exportées, en raison du besoin national, précisant ainsi que l’exportation de ces masques se fera progressivement, lorsque le Royaume aura atteint son stock stratégique.
Outre les masques de protection, le ministre de l’Industrie et du commerce a indiqué que le Royaume a pareillement décidé d’exporter des dispositifs médicaux après avoir atteint l’autosuffisance, soulignant que le Maroc veille à développer davantage sa production en respirateurs artificiels.
D’autre part, et concernant l’approvisionnement du marché national, le ministre a relevé qu’il n’y a aucun manque d’approvisionnement en ce mois sacré de Ramadan, affirmant que c’est grâce aux décisions stratégiques prises au début de la crise sanitaire du Covid-19, que le Royaume a pu approvisionner le marché en alimentation, gaz ou encore masques.

Coronavirus/Maroc: Le plan de déconfinement présenté le 18 mai