Apple keynote 2018 : une présentation « peu impressionnante »

13 Sep 2018 à 21:30 High-tech
Apple keynote 2018 : une présentation « peu impressionnante »

La compagnie à la pomme a enfin lancé sa keynote, le 12 septembre, après des mois de teasing. Apple a présenté trois nouveaux iPhone, et une montre connectée… et c’est tout. Pas de nouvel iPad, ni de Mac, ni… toutefois une chose reste inchangée : les prix restent élevés !

Alors que les spéculations laissaient penser qu’Apple allait lancer une enceinte connectée nouvelle génération, un triple chargeur à induction, un nouvel iPad avec des fonctionnalités inédites, mais aussi un nouveau MacBook… rien de cela n’a eu lieu durant la keynote tenue le 12 septembre.

Apple s’est contenté de présenté 3 nouveaux iPhone, et pas de « neuf » cette fois. Les terminaux présentés sont une réédition du modèle « X » fêtant les 10 années de la compagnie. Ainsi, Tim Cook, PDG d’Apple, a présenté les iPhone Xs, Xs Max et Xr. Si les deux premiers se veulent la prochaine étape de l’édition X, la version Xr, pensée pendant longtemps être un iPhone 9 est une version « petit prix » de ses compères.

La dynastie « X » s’impose !

Que le débat soit clair une fois pour toutes ! l’iPhone X est prononcé « ten » (dix en français). Chose dite, l’iPhone Xs est une version mise au goût du jour de son prédécesseur. Le Xs embarque un écran OLED de 5,8 pouces affichant une résolution de 2436 X 1125 pixels. L’écran est toujours équipé d’une encoche en haut, un double capteur photo à l’arrière… on l’aura compris, le Xs n’a rien de nouveau par rapport au X, sauf au niveau de son processeur. En effet, il dispose de la puce A12 Bionic d’Apple, gravée en 7 nm, loin devant les puces 10 nm de son rival Samsung. Sur papier, celle-ci offre plus de 50 % de puissance que l’A11 de l’année dernière. Graphiquement parlant, Apple a présenté une démo du jeu « Blades », issus de l’univers de « The Elder Scrolls », le résultat est époustouflant à vrai dire, mais cela reste à vérifier sur les versions grand public du terminal. L’iPhone Xs sera disponible dans deux versions, la première de 64 GB (1159 euros), alors que la deuxième est de 512 GB (1559 euros).

L’iPhone Xs Max, comme son nom l’indique, est une version « XL » du Xs. Il est doté d’un écran OLED de 6,5 pouces, un poil plus grand que l’écran du Galaxy Note 9 (6,4 pouces). Ce dernier propose lui aussi un affichage de 2436 X 1125 pixels. Il sera proposé aussi dans deux versions de 64 GB (1259 euros) et 512 GB (1659 euros).

Pour ce qui est du Xr, il est situé entre le Xs et le Xs Max. Le terminal dispose d’un écran de 6,1 pouces, mais pas OLED. En effet, l’écran LCD n’est pas doté de la technologie 3 D Touch, mais un bouton qui permettra de détecter les mouvements du doigt. Pour ce qui est de son prix, il est de 859 euros pour la version de 64 GB, et de 1029 euros pour la version de 256 GB, à noter qu’il n’y a pas de version 512 GB sur ce modèle. On l’aura bien compris, le prix réduit du Xr veut dire qu’Apple a effectué des coupures au niveau de la fiche technique, afin de proposer un prix réduit par rapport aux autres versions de la gamme X.

Concernant la disponibilité, les iPhone Xs et Xs Max seront lancés le 21 septembre, alors que le Xr arrivera plus tard le 26 octobre.

Apple Watch S4, un compagnon médical au bout du bras

Apple investit le monde de la médecine avec la nouvelle édition de sa montre connectée. L’Apple Watch S4 est dotée d’un capteur de fréquence cardiaque, qui permet de réaliser un diagnostic immédiat, et de l’envoyer à un hôpital donné. L’électrocardiogramme de la montre a été validé par l’administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments (FDA), ce qui veut dire qu’il est assez fiable. Par ailleurs, l’Apple Watch S4 peut être utile aux seniors, dans la mesure où elle propose une option qui permet de détecter les chutes, et d’envoyer une alerte aux contacts d’urgence, dépassé un délai d’inactivité suivant la chute. La nouvelle Apple Watch sera lancée le 21 septembre à 342 euros.

Twitter, Facebook et Google ont une heure pour effacer les contenus "à caractère terroriste"