Le coronavirus a tué plus de personnes aux Etats-Unis que lors de la guerre du Vietnam

29 Avr 2020 à 19:42 Monde
Le coronavirus a tué plus de personnes aux Etats-Unis que lors de la guerre du Vietnam

Selon le dernier décompte de l’université Johns Hopkins référence en matière statistiques de la pandémie qui ravage la planète, à la mi-journée de mercredi, le nombre de malades décédés en deux mois du coronavirus (Covid-19) aux Etats-Unis dépasse désormais celui des soldats américains tués en deux décennies lors du conflit au Vietnam au siècle dernier.

En effet, les chiffres rapportent que ce sont 1.015.289 de personnes qui sont contaminées au pays de l’Oncle Sam (5.795.728 cas testés) et que 58.529 en sont décédées tandis que d’après le bilan officiel publié aux Archives nationales, 58 220 militaires américains ont perdu la vie lors de ce conflit, l’un des plus grands du XXe siècle après les deux guerres mondiales. Certes, les contextes sont différents pour appeler à une comparaison mais quand on sait les traumatismes vécus par les Américains lors de la guerre du Vietnam (1955-1975), cela prête à la réflexion.

Les chiffres, n’en déplaise à Donald Trump, ne sont pas reluisants pour la première puissance mondiale. Les Etats-Unis en effet, comptent le tiers des cas de contamination dans le monde et au plus du quart de décès. En outre c’est le pays le plus endeuillé du monde avec plus du double de morts au tableau macabre sur la seconde nation la plus meurtrie, l’Italie qui 27.359 décès.

Les Etats-Unis justifient leur grand nombre de contaminations détectées par une politique de dépistage largement montée en puissance, avec plus de 5,7 millions tests réalisés, selon l’université Johns Hopkins. Les Etats-Unis ont effectué « plus de deux fois plus de tests que n’importe quel autre pays », soulignait le président Donald Trump lundi soir.

Le nombre de nouveaux cas « dans les régions de New York, la Nouvelle-Orléans, Détroit, Boston et Houston est en baisse et nous ne voyons que très peu de nouveaux foyers » de la maladie, s’est-il félicité. Mais si, il y a de quoi pavoiser sur les tests en nombre, c’est en valeur absolue proportionnellement à la population américaine. D’autres nations ont fait mieux dans le dépistage notamment l’Islande, l’Italie, l’Espagne et la Belgique selon le site Our World in Data, qui compile les données du monde entier, rapporte l’AFP. Aussi, il n’y a donc pas matière à jubiler pour le président américain dont le taux de popularité est au plus bas depuis qu’il a « javélisé » l’affaire du coronavirus (Covid-19).

En effet, sa gestion chaotique de la pandémie lui en coûte. Le malaise causé par ses maladresses (politique spectacle, tweets à tire larigot alors que la situation est sérieuse et autres boutades) s’en ressentent auprès des Républicains de moins en moins convaincus et plus soucieux par une économie en chute libre ainsi qu’auprès de son équipe de campagne qui ne sait désormais plus à quel saint se vouer.  Des sondages confirment que si les élections avaient lieu maintenant, Joe Biden le dépasserait largement. 45% seulement des électeurs approuvent encore sa façon de faire. Donald Trump est également en très grosse difficulté dans des Etats qui l’avaient mené à la présidence en 2016, le Michigan, le Wisconsin et la Pennsylvanie.

Coronavirus : La France compte 427 nouveaux décès en 24 heures