Prolongement de l’heure de fermeture des commerces: la demande de l’Istiqlal trouve écho dans la décision de l’Intérieur

23 Avr 2020 à 23:08 Parlement
Prolongement de l’heure de fermeture des commerces: la demande de l’Istiqlal trouve écho dans la décision de l’Intérieur

Le groupe parlementaire Istiqlalien de la première Chambre a demandé au Chef du gouvernement Saad-Eddine El Othmani de reconsidérer la mesure de fermeture des commerces et magasins à 18 heures, proposant un prolongement jusqu’à 19 heures. Une proposition tout juste suivie par la décision du ministère de l’Intérieur, annonçant un couvre-feu de 19 heures à 5 heures durant le mois de Ramadan.

Le groupe parlementaire d’opposition a souligné dans sa lettre au Chef du gouvernement que le prolongement proposé va dans le sens de « l’allègement des citoyennes et citoyens de toute pression sur les marchés », et pour « éviter les grands rassemblements dans les marchés ».

La représentation de l’Istiqlal à la Chambre des représentants, a en outre « apprécié la ratification par le gouvernement », samedi dernier, du décret 2.20.330 qui prévoit de prolonger la validité de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national pour lutter contre la propagation du Coronavirus.

« Si le décret mentionné a conservé les mêmes mesures que celles définies dans la première phase de l’état d’urgence sanitaire, nous enregistrons au sein du groupe parlementaire de l’Istiqlal que la poursuite des mesures de fermeture des magasins à 18 heures du soir durant le mois béni du Ramadan est de nature à mettre une double pression sur les familles marocaines au moment où elles seraient particulièrement prises par des occupations de base en ce mois sacré, en particulier plus d’une heure avant l’heure du Ftour« , explique la correspondance.

Notons que le ministère de l’Intérieur a annoncé ce soir même l’interdiction de déplacement nocturne à compter du 1er Ramadan entre 19h du soir à 05h du matin, et ce dans le cadre du renforcement des mesures de l’état d’urgence sanitaire durant le mois sacré.

Bourita: le Maroc rejette "l'opportunisme politique" d'Etats européens sur le cas des binationaux