Tarawih à l’ére du Covid-19: Raïssouni donne son avis sur les priéres en congrégation

23 Avr 2020 à 21:13 Société
Tarawih à l’ére du Covid-19: Raïssouni donne son avis sur les priéres en congrégation

Le mois de Ramadan que les Marocains s’apprêtent à passer sous état d’urgence sanitaire, a poussé l’ex chef du MUR et actuel président de l’Union mondiale des oulémas musulmans à faire une déclaration où il a expliqué qu’au vu des percepts religieux dont il se déclare savant, les musulmans peuvent exécuter la prière des Tarawih en suivant un imam à distance.

Ahmed Raïssouni a déclaré qu' »il n’y a aucune objection légale au fait que la prière des Tarawih soit dirigée par un imam éloigné ou absent ». Le savant religieux a indiqué en ce sens qu' »il existe des preuves de la Chariaa qui confirment la légitimité de le faire pour les personnes, hommes ou femmes, qui ne maîtrisent pas la lecture du Coran, ou celles qui ne trouvent pas un imam pour conduire leurs prières« .

Le théologien marocain estime en outre que « c’est sans aucun doute préférable et plus sûr, pour quiconque capable de prier et de lire le Coran pour lui-même, ou avec quelqu’un qui le conduit dans sa prière, et qui se trouve proche de lui », et que, dans tous les cas, « la conduite de la prière des Nawafil par un imam absent ou éloigné reste valable ».

Il a ajouté que le principe de la prière des Tarawih, ainsi de toutes les autres prières de Nawafil est qu' »elles devraient être exécutées seules, sans imam ni groupe de personnes, car il n’est pas nécessaire qu’il y ait une assemblée, des rangées ou imam, comme c’est le cas pour les prières en congrégation et celles du vendredi ».

Coronavirus: La prévalence du virus au Maroc en baisse