L’approvisionnement des marchés stable ce jeudi

16 Avr 2020 à 19:32 Economie
L’approvisionnement des marchés stable ce jeudi

La commission chargée du suivi régulier de l’approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle des prix et de la qualité, au sein du ministère de l’économie et des finances a affirmé, jeudi 16 avril, que la situation de l’approvisionnement des marchés et commerces était stable dans le royaume.

La commission relevant du département des Affaires générales et de la gouvernance au sein du ministère de l’économie et des finances a affirmé en outre que ces conclusions s’appliquaient aux produits de première nécessité, les produits alimentaires, d’hygiène ou énergétiques.

Selon la même source « les prix de la majorité des produits sont stables, de leur part, les prix des fruits et légumes ont continué leur trend baissier cette semaine par rapport à la semaine précédente ».

Au niveau des produits alimentaires, la commission a indiqué que les prix ont connu une baisse de 5% pour la tomate, de -5,5% pour l’oignon vert, -5% pour l’oignon sec. La pomme de terre enregistre une baisse dd prix de -3%, les carottes -4%.

Concernant les viandes, le poulet vivant affiche un recul des prix de -3% et les viandes rouges connaissent une stabilité des prix, tout comme pour les légumineuses dont les prix n’ont pas changé.

Sur la période du 1er au 12 avril 2020, les interventions des commissions mixtes provinciales et locales, ont constaté 340 infractions en matière de prix et de qualité des produits alimentaires sur des opérations de contrôle des prix et de la qualité ayant concerné 22.000 points de vente en gros et au détail et des entrepôts de stockage, indique un communiqué du ministère de l’économie et des finances.

Dans le détail, ces 340 infractions ont concerné des défaut d’affichage des prix pour 252 points de vente, des hausses illicites de prix règlementés pour 22 autres, 52 d’entre eux ont été épinglés pour non présentation de facture, 4 pour non-respect des normes de qualité et d’hygiène, en plus de 10 autres infractions diverses.

Sur la même période et par rapport à la qualité des produits stockés ou destinés à la vente, les commissions mixtes ont procédé à la saisie et à la destruction de plus de 162 tonnes de marchandises impropres à la consommation ou non conformes aux normes requises.

Le communiqué du département des Affaires générales et de la gouvernance ajoute que la commission interministérielle « poursuivra la tenue régulière de ses réunions pour suivre l’évolution de la situation des marchés, le niveau de l’approvisionnement et des prix et le bilan des intervention des commissions de contrôle pour faire face à tout type de fraude, de monopolisation, de spéculation ou de manipulation des prix ».

TMPE: Bank Al-Maghrib met en place une ligne de refinancement des nouveaux crédits décaissés