Marrakech: Le cri d’alerte de l’AMDH par rapport à la situation des migrants subsahariens

07 Avr 2020 à 00:45 Société
Marrakech: Le cri d’alerte de l’AMDH par rapport à la situation des migrants subsahariens

La section Marrakech-Menara de l’Association marocaine des droits des droits humains (AMDH) alerte les autorités de la ville sur la présence et les mouvements de nombreux migrants d’Afrique subsaharienne, vivant et se déplaçant en groupes avec femmes et enfants dans les avenues adjacentes du mont Gueliz. Ils s’y seraient durablement installés récemment, au moment où Marrakech figure parmi les villes enregistrant les plus grands nombres d’atteints du Coronavirus au Maroc.

L’antenne de l’AMDH de Marrakech signale que ces migrants d’origine subsaharienne, sans abri et sans travail, ne peuvent plus remplir les conditions minimales pour vivre en plein contexte d’état d’urgence sanitaire, entré en vigueur au Maroc depuis deux semaines.

« Les appels successifs du Haut-Commissariat aux droits de l’Homme, de l’Organisation mondiale de la santé et du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés insistent pour qu’une attention soit accordée à ce segment de la population, et que l’épidémie ne pourrait être maîtrisée que s’il existe une voie qui protège tous les droits à la vie et à la santé, sans discrimination, y compris pour les migrants irréguliers et les réfugiés« , rappelle la section Marrakech-Menara dans son état des lieux.

La source associative ajoute que ces groupes de personnes « courent le risque de propager le virus du Covid-19 parmi eux et leurs contacts directs », soulignant « la nécessité de protéger tous les groupes sociaux, y compris les plus vulnérables et les plus pauvres, dont les migrants en situation irrégulière, dans l’optique de contrôler la propagation de la pandémie et de renforcer les garanties du droit à la santé et à la vie de tous« .

En conséquence, les représentants locaux de l’AMDH appellent les autorités publiques compétentes à intervenir « immédiatement » et « de toute urgence » pour mettre fin aux souffrances des migrants d’Afrique subsaharienne dans la ville ocre.

Ils demandent notamment que les autorités leur permettent de s’abriter en lieu sûr, de se nourrir décemment, et de les soumettre au confinement, tout en surveillant leur état de santé, « dans des conditions qui préservent leur dignité humaine et leur droit fondamental de vivre en sécurité ».

La section appelle également les intervenants publics de la ville à « accélérer la prise des décisions dictées par les valeurs et les devoirs humains, conformément aux obligations de l’État en matière de droits de l’Homme en matière d’immigration et d’asile ».

La solution « urgente » préconisée par l’AMDH étant de « préserver leur sécurité et leur protection contre la pandémie, de rendre acquis leur droit à bénéficier des services de santé publique, y compris la protection du Covid-19, et de les intégrer à tous les régimes de protection sociale et de soins de santé ».

Marrakech: Enquête judiciaire sur la vidéo montrant un étranger se disant victime de violences de la part d'individus l’accusant de transmettre le coronavirus