Coronavirus: Décès de l’ancien ministre français Patrick Devedjian

29 Mar 2020 à 10:20 Monde
Coronavirus: Décès de l’ancien ministre français Patrick Devedjian

L’ancien ministre françaiset président du conseil départemental des Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian, est décédé dans la nuit de samedi à dimanche du coronaviru, a annoncé le département.

Deux fois ministre délégué sous Jacques Chirac, puis secrétaire Général l’UMP (Les Républicains actuellement), et ministre sous la présidence de Nicolas Sarkozy, et président du conseil départemental des Hauts-de-Seine depuis 2007, Patrick Devedjian avait annoncé souffrir du Covid-19 le 26 mars.

L’ancien ministre de droite, avocat de formation, âgé de 75 ans, était marié et père de quatre enfants. Mercredi, il avait été placé en observation dans un hôpital de son département.

Jeudi sur Twitter, il avait indiqué être « touché par l’épidémie, donc à même de témoigner directement du travail exceptionnel des médecins et de tous les personnels soignants ».

« Fatigué mais stabilisé grâce à eux, je remonte la pente et leur adresse un très grand merci pour leur aide constante à tous les malades », avait-il ajouté.

Gérard Larcher, président du Sénat a aussitôt réagi sur Twitter: « Grande tristesse d’apprendre la mort de Patrick Devedjian. Homme courageux et totalement dévoué à sa ville d’Antony et aux Hauts-de-Seine. Condoléances à sa famille et à ses équipes ».

De son côté, l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a loué toutes les qualités de l’ancien ministre: « Patrick Devedjian, des convictions, de la culture, de l’empathie, du caractère, du talent,… un ministre qui a fait honneur à la fonction. L’un des meilleurs. Profonde Tristesse ».

L’ancienne garde des Sceaux Rachida Dati, candidate LR à la mairie de Paris a évoqué sa « très grande tristesse à l’annonce du décès de mon ami Patrick Devedjian ». « Esprit brillant, élu dévoué à son territoire, empathique et doté d’un grand sens de l’Etat, il était une figure de la vie politique française. Mes pensées vont à sa famille et à ses proches. », a-t-elle ajouté.

Coronavirus: le Royaume-Uni passe la barre des 1.000 morts (officiel)