Coronavirus : CAN 2021, entre maintien et report

27 Mar 2020 à 13:41 Sport
Coronavirus : CAN 2021, entre maintien et report

Tout comme de nombreuses compétitions nationales et internationales, la Coupe d’Afrique des Nations 2021 se retrouve confrontée à un choix cornélien, en ces temps de crise pandémique du coronavirus qui touche le monde entier. Que va faire la Confédération Africaine de Football (CAF) face à la situation? Son secrétaire général par intérim, le Marocain Abdelmounaim Bah apporte quelques éclaircissements. 

La propagation de Covid-19 a mis littéralement des milliards de personnes sous contrôle et a mis fin à pratiquement toutes les activités sportives, le football et les Jeux olympiques étant les victimes les plus en vue de la crise actuelle.

Et la CAN 2021 ne semble pas échapper à la pandémie, bien que l’instance africaine ambitionne de maintenir la compétition qui aura lieu au Cameroun du 9 janvier au 6 février 2021.

En effet, La CAF qui a récemment annoncé le report du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) 2020 au Cameroun, n’a toujours pas tranché sur l’avenir de la prochaine CAN, avec de nombreuses rencontres de qualifications qui ont été mises entre parenthèses.

Le secrétaire général par intérim, Abdelmounaim Bah, semble optimiste quant au bon déroulement de la compétition africaine à la date prévue.

« Pour l’instant, la Coupe d’Afrique des nations est toujours prévue de janvier à février 2021 », a déclaré Bah cité par Goal, qui met toutefois l’accent sur le virus qui pourrait bien pousser à un report si la situation continue à se détériorer.

« La seule raison pour laquelle nous déplacerions la CAN serait une situation [Covid-19] qui se poursuivra jusqu’en 2020 et si cette crise actuelle ne nous permet pas de jouer tous les matches de qualification », a-t-il souligné.

« Nous avons encore quatre jours de qualification à jouer et nous pouvons les jouer dans deux fenêtres internationales », a ajouté le Marocain.

Selon lui, aucun scénario n’est à exclure. « Nous en avons quatre à disposition: juin, septembre, octobre, novembre. À ce stade, tout est possible. Si nous ne pouvons pas jouer les jours de match trois et quatre en juin, nous les jouerons autrement en septembre ou octobre et nous jouerons les jours de match cinq et six en novembre », a-t-il conclu.

Coronavirus : La FIFA suggère de prolonger les contrats des joueurs et entraîneurs