Coronavirus/Maroc: DabaDoc met à la disposition des médecins le service de consultation vidéo

26 Mar 2020 à 22:36 Santé
Coronavirus/Maroc: DabaDoc met à la disposition des médecins le service de consultation vidéo

Au vu la crise sanitaire que vit le Royaume actuellement, et vu que plusieurs médecins ont été contraints de mettre la clé sous le paillasson, la plateforme digitale « DabaDoc » a estimé opportun de mettre en place une alternative pour limiter la propagation du Covid-19 dans le but d’alléger les salles d’attente et assurer le suivi des patients à distance à travers la consultation médicale par vidéo.

Créé en 2014, «DabaDoc», qui regroupe près de 6.000 médecins et spécialistes du Maroc, a indiqué que la consultation par vidéo soulagera les patients qui souhaitent échanger avec un médecin sans se déplacer.

« DabaDoc met à disposition des patients la possibilité de prendre rendez-vous en ligne depuis la plateforme -DabaDoc.com- et d’échanger avec un médecin à distance », fait savoir la plateforme.

Autre bonne nouvelle !! DabaDoc informe les patients que grâce à un partenariat avec AXA Assurance Maroc, cette dernière assurera le remboursement des frais médicaux de consultation vidéo pour les dossiers de déclaration maladies soumis par les assurés AXA, soulignant que les dossiers doivent être complétés par la prescription et le récépissé de règlement reçus par courriel de DabaDoc.

Concernant les modes opératoires, pour les médecins, il suffira d’activer le service de consultation vidéo pour tous les médecins adhérents, et qui est sans engagement, assure la plateforme, révélant par ailleurs que « plusieurs centaines de médecins ont déjà activé le service de consultation vidéo ».

Pour les patients, ils peuvent prendre un rendez-vous rapide sur www.DabaDoc.com. Un lien unique et sécurisé est généré à chaque rendez-vous et transmis aux patients et aux médecins par SMS pour démarrer leur vidéo, fait savoir DabaDoc, notant que le service ne nécessite pas le téléchargement d’une application mobile et fonctionne directement sur Chrome (Android) et Safari (iOS).

« Nous avons mis en place cette solution comme alternative à ce stade-là, pour essayer d’assurer dans un premier stade, un suivi où il n’y a pas nécessité que le médecin ausculte le patient avec des appareils bien spécifiques », nous déclare Oumaima Chaibi, responsable communication à « DabaDoc ».

S’agissant des honoraires des médecins, notre interlocutrice, nous indique que, « comme c’est une solution qui permet aux médecins d’assurer le suivi de leurs patients, c’est les médecins qui configurent aujourd’hui en quelques clics tout le processus. Ils précisent automatiquement sur leur outil DabaDoc et leur tableau de bord la durée de la consultation et aussi les tarifs. Ils peuvent personnaliser le tarif de leur consultation et ça diffère d’un médecin à un autre ».

Interrogée si le nombre de demandeurs a augmenté avec le confinement imposé par le Coronavirus, la responsable nous assure que c’est bien le cas. « Aujourd’hui, c’est un contexte où tout le monde est confiné chez lui, et le digital a permis de répondre à un besoin qui est là. Et on le sent d’ailleurs dans notre entourage. Il y a plusieurs personnes qui souhaitent, pour une raison ou pour une autre, échanger avec un médecin, un spécialiste (dermatologue …). Donc c’est vraiment une solution qui a trouvé beaucoup d’intérêt auprès des patients mais aussi auprès des médecins », explique-t-elle.

Outre son implication dans cette crise sanitaire, Hespress FR a interrogé la responsable si « DabaDoc » collabore d’une quelconque manière avec le ministère de la Santé. Elle nous indique qu’aujourd’hui, l’outil est là, et que la plateforme a contribué justement en portant plusieurs initiatives en termes de création de contenus.

« Nous avons mobilisé plusieurs médecins, qui aujourd’hui sur nos réseaux sociaux diffusent l’information par rapport à des conseils liés au Covid-19, des psychologues qui conseillent les patients en ligne. Aujourd’hui notre objectif est le même qu’un citoyen marocain, qu’un organisme privé-public. C’est de mobiliser tout le monde pour sortir plus fort de ce contexte et de cette problématique », conclut-elle.

Coronavirus/Maroc: Les médecins du privé seront-il appelés à la rescousse en cas de pic?