Coronavirus/Maroc: Les médecins du privé seront-il appelés à la rescousse en cas de pic?

26 Mar 2020 à 19:46 Santé
Coronavirus/Maroc: Les médecins du privé seront-il appelés à la rescousse en cas de pic?

Après le confinement imposé par les autorités du Royaume pour cerner la pandémie du Coronavirus, un léger pic a été observé (passant de deux cas testés positifs par jour à plus de 50). Toutefois, le ministère de la Santé souligne que le Maroc est toujours au stade 1 de l’épidémie.

Ainsi, et pour lutter contre le virus fantôme, plusieurs efforts ont été déployés, notamment de la part des autorités publiques (ministère de la Santé, ministère de l’Intérieur …) mais aussi du secteur privé qui a également tendu la main pour apporter son soutien dans la crise sanitaire que vit actuellement le pays.

Dans le secteur de la santé, l’Ordre national  des médecins du Maroc a appelé récemment les médecins du secteur privé à se joindre à l’élan national et patriotique pour faire face à l’épidémie du Coronavirus, surtout que, et ce n’est une surprise pour personne, le secteur de la santé publique connait depuis un moment déjà une pénurie en termes de ressources humaines, et plus précisément les médecins.

Cela dit, le fait que les médecins du secteur privé se joignent aux efforts de leur tutelle pour lutter contre le virus reste un choix propre et à titre de bénévolat. Et dans la situation sanitaire actuelle, (bilan : 225 cas confirmés)? le département de Khalid Ait Taleb n’a toujours pas fait appel aux médecins du secteur privé.

La question qui se pose, est à quel moment le ministère de la Santé fera appel à ces derniers, surtout que le pic tant redouté approche. Interrogé par Hespress Fr sur ce point, Hafid Ezzahri, conseiller auprès du ministre de la Santé nous indique que le Royaume n’est pas encore arrivé à ce niveau-là.

« On est toujours au stade 1, et on n’a pas encore observé de pic », nous révèle-t-il, notant qu’il ignore pour le moment la période de son déclenchement. Il concède néanmoins, qu’en effet «le chiffre augmente progressivement, mais si le confinement est respecté par les citoyens, le ministère pourra contrôler le pic».

Cependant, il nous affirme que « les médecins du secteur privé contribuent, et de manière bénévole, en contactant les services du ministère de la Santé, si un cas se présente chez eux, ou s’ils doutent de l’infection d’un patient », tout en proposant « qu’ils le prennent en charge ». Mais le responsable souligne que le ministère de la Santé « préfère que les patients testés positifs au Covid-19 soient pris en charge par ses propres services, et gratuitement».

Le responsable au sein du ministère fait savoir également que « les médecins du secteur public, ainsi que tout le staff médical, fait un excellent travail pour le moment, et est largement suffisant pour répondre au nombre de cas confirmés Coronavirus, pour l’instant ».

«Le secteur public et le secteur privé travaillent en parfaite harmonie, et non pas chacun de son côté», nous assure Hafid Ezzahri.

En provenance de Chine: des respirateurs artificiels et des mécanismes de détection du Coronavirus