Coronavirus : Critiqué pour sa gestion de crise le ministre roumain de la santé jette l’éponge

26 Mar 2020 à 13:54 Monde
Coronavirus : Critiqué pour sa gestion de crise le ministre roumain de la santé jette l’éponge

Mis en cause pour sa gestion de la crise du coronavirus, le ministre roumain de la santé, Victor Costache a démissionné jeudi matin, a annoncé le Premier ministre Ludovic Orban dans un communiqué de presse. « M. Victor Costache a présenté sa démission, invoquant des raisons personnelles et professionnelles », a déclaré le chef du gouvernement avant de poursuivre, « je regrette la démission du ministre mais je le comprends aussi et je le remercie de sa collaboration ».

Orban a en outre indiqué que c’est le secrétaire d’État au ministère de la Santé Nelu Tataru, qui le remplacera, « il été en première ligne dans la lutte contre le coronavirus » et connaît donc très bien la stratégie à suivre. La démission de Costache intervient au milieu de la plus grande crise médicale que la Roumanie ait connue dans l’histoire récente, causée par la pandémie du coronavirus (Covid-19).

Selon les médias, c’est le Premier ministre en question qui aurait, lui-même, exigé le départ de son ministre alors que de nombreux médecins et infirmiers ont lancé un cri d’alarme ces derniers jours, fustigeant l’absence de matériel de protection pour ceux travaillant en première ligne, alors que l’épidémie progresse dans le pays et touche un nombre important de professionnels de santé.

En effet, selon l’AFP, un hôpital du nord-est du pays à Suceava est notamment devenu l’épicentre de l’épidémie avec huit des 17 décès, dus au coronavirus (Covid-19), enregistrés jusqu’ici en Roumanie et où 80 médecins et infirmières ont été infectés dans cet établissement. Le personnel médical de cet établissement a été « décimé », selon le secrétaire d’Etat à la Santé Nelu Tataru. Faut dire qu’un cinquième du millier de cas recensés dans le pays concerne des membres du personnel médical de cet hôpital fermé pour cause de désinfection.

De nombreux hôpitaux roumains sont également confrontés à de gros problèmes car les médecins et les infirmières ont été infectés par le coronavirus (Covid-19) à cause de patients infectés qui n’ont pas été testés. La Roumanie, l’un des pays les plus pauvres de l’Union européenne, a décrété un état d’urgence et se trouve depuis mercredi en confinement général, supervisé par l’armée et la police.

Retrait des troupes françaises d’Irak et tirs de roquettes visant la Zone verte à Bagdad