3 syndicats du secteur privé demandent à Aït Taleb de protéger les médecins du Coronavirus

25 Mar 2020 à 23:31 Société
3 syndicats du secteur privé demandent à Aït Taleb de protéger les médecins du Coronavirus

En cette période charniére de mobilisation générale pour faire face au Coronavirus, le Syndicat national des médecins du secteur privé, le groupe syndical national des médecins spécialistes du secteur privé, et le Syndicat national de la médecine généraliste appellent à « la nécessité de mettre en place des mesures de protection contre les maladies » dans les cliniques en faveur des médecins, de leurs assistants, ainsi que pour les patients, afin que ces cliniques « conservent leur rôle vital dans la fourniture de traitements et de soins aux citoyens ».

Les trois syndicats saluent en premier lieu « l’engagement du ministère de la Santé qui assure la protection contre le virus Corona à tous les médecins praticiens et à leurs assistants durant l’exercice de leur travail, ainsi qu’à tous les patients« .

Le trio syndical a également lancé un appel à tous les corps de médecins pour « prendre toutes les précautions nécessaires, tout en exerçant leur travail d’une manière qui respecte les conditions de protection, afin qu’ils ne deviennent pas vulnérables aux risques, que ce soit dans les cliniques ou lors des visites médicales à domicile ».

Ils assurent, pour leur part, « la pleine implication du secteur médical privé dans l’effort national de lutte contre la propagation du Coronavirus », tout en continuant à travailler dans les cliniques, « que ce soit pour diagnostiquer, suivre, isoler, ou pour traiter les patients atteints d’infections respiratoires, y compris le Covid-19 ou d’autres infections, ou par la poursuite des services médicaux aux citoyens, jusqu’à ce que la pression sur les services d’urgence et les hôpitaux diminue, et que son personnel ne soit plus en surcharge de travail« .

Représentatifs de la médecine privée, les trois syndicats appellent conjointement les médecins à réorganiser l’espace des cliniques, le calendrier de leurs travaux, ainsi que les modalités de leur fonctionnement pour assurer la sécurité des médecins et assistants, mais aussi la sécurité des patients, tout en respectant les conditions de prévention de la propagation des maladies.

Dans ce sillage, les trois formations syndicales insistent sur « la nécessité de suivre les directives médicales et scientifiques dans tout ce qui concerne le diagnostic des nouveaux cas de maladie, le traitement et l’isolement des patients et l’approche à adopter avec leurs familles, conformément aux directives ministérielles qui sont constamment mises à jour sur le site Web du ministère de la Santé, dans la rubrique réservée aux professionnels, en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique et des développements scientifiques convenus« .

Coronavirus: La situation au Maroc en chiffres