Coronavirus et crise d’accès aux médicaments: Appel urgent d’un médecin

25 Mar 2020 à 21:32 Santé
Coronavirus et crise d’accès aux médicaments: Appel urgent d’un médecin

Le malaise des atteints de maladies chroniques s’est aggravé ces derniers jours, après la décision prise par le ministère de la Santé de monopoliser l’utilisation des médicaments pour traiter la pandémie du Coronavirus. Dans ces circonstances inhabituelles, Hespress FR publie une note de synthèse et un appel urgent de la présidente de l’association « Sonnaâ al-amal » (Faiseurs d’espoir) des maladies auto-immunes, Dounia Mouradi.

« On entend beaucoup parler en ce moment d’un essai thérapeutique en cours avec l’hydroxychloroquine (Plaquénil) et la chloroquine (Nivaquine) qui seraient efficaces contre le covid-19.

Le Plaquénil est présenté comme un ancien traitement anti-paludéen. Ce qui n’est pas précisé, c’est que ces traitements sont aussi utilisés quotidiennement par des milliers de personnes souffrant du lupus, et d’autres maladies auto-immunes comme la polyarthrite rhumatoïde, le gougerot sjögren…

Le lupus est une maladie rare chronique dans laquelle le système immunitaire reconnaît l’organisme comme un ennemi et l’attaque pour le détruire : peau, reins, poumons, système nerveux central etc, tous les organes peuvent été touchés.

À ce jour, le Plaquénil est un traitement essentiel pour les malades car il permet de réguler l’activité immunitaire et donc de limiter ces attaques.

Or, depuis le début de l’épidémie du Coronavirus et les premières rumeurs de son efficacité, il est de plus en plus difficile pour les malades de se procurer ce traitement.

Les laboratoires ont promis de mettre à disposition le traitement pour les personnes touchées par le Covid-19, et pourtant pour ces maladies, l’accès au traitement se complique chaque jour.

On en parle de plus en plus à la TV ces derniers jours. Mais les médecins ne précisent pas toujours que le traitement est essentiel dans le traitement d’entretien de ces pathologies auto-immunes.

Maintenant vous savez, c’est peut être optimiste mais j’ose espérer qu’en ayant connaissance de ceci, vous n’irez pas vous ruer en pharmacie pour acheter ce traitement avant même d’être malade comme on a pu le voir dans les grandes surfaces… ».

Le Maroc annonce officiellement les détails de l'utilisation d'un médicament contre le virus Corona