Répercussions du Coronavirus: le PAM demande de prolonger la période fiscale

18 Mar 2020 à 08:12 Parlement
Répercussions du Coronavirus: le PAM demande de prolonger la période fiscale

Le groupe parlementaire du PAM de la Chambre des représentants a adressé une question écrite au ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme administrative, Mohamed Benchaâboune l’interrogeant sur les mesures prises par le gouvernement pour faciliter le travail des services comptables dans ce contexte de propagation du Coronavirus.

Le groupe parlementaire de premier parti d’opposition à la première Chambre a demandé au responsable gouvernemental quelles sont les mesures nécessaires prises pour prolonger les délais légaux pour délivrer des autorisations fiscales.

Il a souligné que le « fonctionnement normal de l’administration en général, et en particulier de l’Administration fiscale, est à son tour affecté par les circonstances exceptionnelles et l’état d’anticipation et de troubles sans précédent à plusieurs niveaux, en raison des répercussions du virus Corona », tout en saluant « les hautes directives du roi au gouvernement, et sa volonté de prendre toutes les mesures nécessaires et imposée par les évolutions enregistrées ».

Toujours dans le cadre de sa question écrite au ministre Benchaâboune, le groupe constitué de 103 députés du PAM déclare que « conformément aux recommandations et demandes des professionnels, notamment des comptables, il est nécessaire d’accélérer l’adoption de la flexibilité qui peut être imposée à tous les débiteurs fiscaux, afin qu’ils s’acquittent de leurs obligations dans une atmosphère normale, et dans le cadre des procédures légales et réglementaires en vigueur ».

Le groupe parlementaire du PAM a en outre expliqué qu’une lettre leur a été adressée par les professionnels de la comptabilité par rapport à de « situation dans laquelle vivent en ce moment les entreprises et le citoyen marocains, en raison de la présence de nombreux représentants des chefs d’entreprise à l’extérieur du pays, et de l’entrée en période fiscale qui doit passer dans des atmosphères normales, compte tenu des conditions psychologiques et de précaution rencontrées par les comptables au Maroc ».

La représentation du PAM à la première Chambre estime qu’« il est devenu impératif de prolonger la période de déclaration fiscale annuelle, afin que les comptables et les entreprises puissent le déposer dans des circonstances normales ».

Le Roi préside une séance de travail consacrée à la lutte contre coronavirus