Covid-19 : L’Iran, la Corée du Sud et l’Italie de plus en plus touchés

25 Fév 2020 à 12:50 Monde
Covid-19 :  L’Iran, la Corée du Sud et l’Italie de plus en plus touchés

L’épidémie de coronavirus (Covid-19) s’est accélérée dans le monde ces derniers jours, provoquant la panique au regard de la menace d’une pandémie qui s’installe doucement mais sûrement et que l’OMS se garde encore de décréter.

« L’épidémie de pneumonie virale a atteint un « plateau » en Chine mais le monde reste menacé de pandémie », a averti l’Organisation mondiale de la santé. Selon l’agence spécialisée de l’ONU, l’épidémie a connu un « pic » puis un « plateau » entre le 23 janvier et le 2 février, soit juste après la mise en quarantaine de Wuhan et ses 11 millions d’habitants.

Cette dernière reste néanmoins sereine quant à la situation en Chine qui à ses yeux est globalement en voie d’amélioration. Le pays a tout de même enregistré 71 nouveaux décès au cours des dernières 24 heures, le chiffre le plus bas depuis près de trois semaines. Le nombre quotidien de nouvelles contaminations est en revanche reparti à la hausse à 508 contre 409 la veille, même s’il reste très inférieur aux chiffres enregistrés il y a encore une semaine et l’on peut oser une stagnation voire même un pic atteint et peut-être même dépassé. En Chine, l’épidémie du Coronavirus a fait plus de 2663 morts et 77 660 personnes infectées (80.147 cas dans le monde) et 27.418 personnes guéries.

Hors de Chine et de la région de Hubei toujours confinée, 2.000 cas de contamination du Covid-19, dont une quarantaine de morts, ont été enregistrés. Corée du Sud, Italie, Japon, Koweït, Iran, Afghanistan, Irak… Au total, plus d’une trentaine de pays sont désormais touchés par l’épidémie de coronavirus, avec un bilan macabre quotidien toujours en hausse. La Corée du Sud, l’Italie et l’Iran tiennent le haut du pavé avec, à eux trois, 29 personnes décédées depuis que le virus est apparu chez eux.

En Italie, 229 cas de Covid-19 ont surtout été détectés, et sept personnes en sont mortes, tandis qu’en Corée du Sud, deuxième pays le plus touché par l’épidémie prés de 900 malades et 7 morts ont été enregistrés. Plus grave en Iran, il semblerait que rien n’est fait pour endiguer la propagation et déjà on a 15 cas mortels depuis le début du week-end dernier.

Une équipe d’experts de l’OMS est attendue dans la journée de ce mardi à Téhéran, au lendemain de l’annonce de ce bilan macabre, le plus lourd en dehors de la Chine. Inquiets de la contagion, l’Arménie, la Turquie, la Jordanie, le Pakistan, l’Irak et l’Afghanistan ont soit fermé leur frontière soit restreint les échanges avec l’Iran. Cinq pays de la région ont annoncé lundi de premiers cas de contamination: Afghanistan, Bahreïn, Koweït, Irak et Oman.

L’Union européenne n’a, pour l’heure, pas jugé nécessaire le rétablissement ou l’établissement des contrôles aux frontières et la psychose ressentie ces derniers jours a semble-t-il cédé le pas à une approche plus rationnelle. Surtout en Italie où le Premier ministre Giuseppe Conte a pointé un dysfonctionnement dans un hôpital local ayant favorisé la propagation du nouveau coronavirus. C’est dans ce pays d’ailleurs où l’on est toujours à la recherche du patient zéro et dont l’épicentre se situe en Lombardie et Vénétie (plus de 100.000 de nos compatriotes y sont confinés) qu’a littéralement explosé l’épidémie du Covid-19 en Europe.

Egypte: Décès de l'ancien président Hosni Moubarak