Bilan « exceptionnel » du 3e Festival « Afrique du Rire »

25 Fév 2020 à 01:22 Culture
Bilan « exceptionnel » du 3e Festival « Afrique du Rire »

Le bilan de la 3e édition du festival itinérant d’humour « Afrique du Rire » est « exceptionnel », s’est félicité Tahar Lazrak, alias Oualas, initiateur et cheville ouvrière de cette manifestation artistique.

« Nous avons fait les six dates à guichets fermés (..) Ils étaient plus de 10 millions à découvrir et suivre le festival sur les réseaux sociaux et plateformes digitales« , a-t-il précisé, ajoutant que 6.500 spectateurs ont assisté aux différentes escales de cette édition.

Selon Oualas, ces chiffres témoignent de la « réussite de cet événement qui a permis d’apporter une nouvelle expérience hors du commun aux humoristes du festival ».

Le rideau est tombé vendredi dernier sur la 3e édition de l’Afrique du Rire, avec un spectacle déjanté dans la capitale économique ivoirienne, Abidjan.

Placé sous le Haut Patronage du Roi Mohammed VI, ce premier festival ambulant d’humour en Afrique a été lancé cette année de Casablanca pour débarquer à Tanger et Rabat et mettre le cap ensuite sur Cotonou (Bénin), Dakar (Sénégal) avant un clap de fin à Abidjan (Côte d’Ivoire).

Comme à l’accoutumé, la 3ème édition de « Afrique du Rire » ne s’est pas limitée à l’humour, accordant une place de choix à d’autres activités parallèles. Durant la tournée au Maroc, les comédiens sont notamment partis à la rencontre des étudiants boursiers de la Cité universitaire internationale (CUI) de Rabat.

La 3e édition a connu la participation de plus de 20 artistes venus de différents pays, dont Booder (Maroc), Ahmed Sparrow (Algérie), Kimenyi Hervé (Rwanda), Sacko Camara, Patson, Gouhou Michel, Digbeu Cravate, Le Magnifique et Observateur (Côte d’Ivoire), Kev Adams, Fabrice Eboué et Redouane (France).

Oualas de son nom de scène, est né au Maroc et grandi en Côte d’Ivoire où il a forgé une brillante notoriété. En 2017, il fonde « Afrique Du Rire », un festival itinérant qui a pour but d’établir un « trait d’union » entre les peuples du continent et ceux d’ailleurs. A 32 ans, Oualas est l’un des humoristes francophones les plus appréciés du continent, puisant son inspiration notamment dans sa double culture maroco-ivoirienne.

Houariate, les voix cassées de Marrakech