Donald Trump annonce des accords militaires entre Washington et New Delhi

24 Fév 2020 à 16:56 Monde
Donald Trump annonce des accords militaires entre Washington et New Delhi

Le président américain Donald Trump qui effectue cette semaine une visite d’Etat de deux jours en Inde a la conclusion de plusieurs accords de défense avec l’Inde de plus de 3 milliards de dollars.

C’est avec un accueil digne des invités les plus prestigieux que le chef d’Etat américain a été reçu en Inde où le Premier ministre indien Narendra Modi l’attendait à son atterrissage à Ahmedabad. Pour son premier voyage officiel en Inde, Donald Trump va tenter de redonner des couleurs à la présence américaine en Asie en perte de vitesse.

Les enjeux de cette visite s’annoncent déjà très important pour les deux pays qui se ressemblent au niveau du protectionnisme auquel ils se livrent. Si le milliardaire américain a tenu à la mi-journée un meeting conjoint avec Modi dans le plus grand stade de cricket au monde d’une capacité de 110.000 sièges, et doit aller visiter le Taj Mahal, les objectifs stratégiques ne sont pas pour autant perdus de vue.

Des entretiens bilatéraux sont déjà programmés pour mardi entre les équipes deux pays à New Delhi et il s’agira de faire entendre la voix américaine qui cherche à se replacer sur l’échiquier régional pour contrecarrer les projets de la Chine.

Le locataire de la Maison Blanche qui avait accueilli en septembre dernier Narendra Modi, a déjà annoncé des accords qui devraient être signés le lendemain. « Je suis heureux d’annoncer que nos représentants signeront demain des accords de défense d’une valeur de plus de 3 milliards de dollars, portant notamment sur la vente d’hélicoptères militaires de pointe et d’autres équipements aux forces armées indiennes », a-t-il déclaré lors de son meeting avec le chef du gouvernement indien.

« Les Etats-Unis sont impatients de fournir à l’Inde des équipements militaires des plus sophistiqués et ce dans le cadre du renforcement de notre coopération bilatérale en matière de défense », a-t-il ajouté, au moment où Washington et New Delhi doivent signer pas moins de 5 protocoles d’accord portant sur la sécurité énergétique, le pétrole, le gaz ou encore sur la coopération nucléaire civile.

De son côté, le Premier ministre indien a tenu a rassurer sur l’état des relations entre les deux Etats. « Les relations entre l’Inde et les États-Unis ne sont plus seulement un partenariat parmi d’autres. C’est une relation bien plus profonde et plus grande », a-t-il soutenu.

Chili : « La musique n’adoucit plus les mœurs » contrairement au dicton.