Perturbation du transport aérien aux Canaries: Madrid remercie le Maroc pour « son soutien »

24 Fév 2020 à 09:21 Politique
Perturbation du transport aérien aux Canaries: Madrid remercie le Maroc pour « son soutien »

Le trafic aérien est fortement perturbé aux Canaries en raison des mauvaises conditions météorologiques. De nombreux pays ont été sollicités par les autorités espagnoles pour accueillir les vols détournés, dont le Maroc que Madrid a remercié pour « son soutien ».

Sur son compte Twitter, le ministre espagnol des Transports, José Luis Ábalos, a ainsi salué le soutien apporté par les pays voisins, notamment le Maroc, pour réduire l’impact des problèmes liés à la perturbation du trafic aérien aux îles Canaries.

« Compte tenu de la situation dans l’espace aérien des îles Canaries liée notamment au manque de visibilité, je tiens à saluer les efforts de solidarité déployés par les pays voisins, en particulier le Maroc, le Portugal, la Mauritanie et le Cap-Vert, ainsi que l’organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne (Eurocontrol), pour minimiser l’impact » de cette situation, a-t-il tweeté.

Et d’ajouter que les professionnels du transport aérien « ne se souviennent pas avoir jamais vu un temps aussi mauvais pour le transport aérien aux îles Canaries ».

Pour rappel, les huit aéroports situés sur l’archipel des Canaries ont fermé ce dimanche alors que des vents violents chargés de sable réduisaient nettement la visibilité. « La visibilité est très faible. Les avions qui devaient atterrir sur les îles ont été détournés vers l’Espagne continentale », a souligné une porte-parole de l’opérateur aéroportuaire Aena.

Selon le gestionnaire des aéroports espagnols, quelque 144 vols ont été touchés par la perturbation du transport aérien dans les îles Canaries, et certains vols ont été détournés vers le Cap Vert, le Maroc, la Mauritanie et le Portugal.

Le trafic aérien était revenu à la normale sur l’archipel quelques heures plus tôt dimanche, après les suspensions de samedi ayant concerné pas moins de 280 vols.

Génération Z: le changement climatique la préoccupe plus que tout