« Mad Mike » Hughes meurt dans le crash de sa fusée artisanale en voulant prouver que la terre est plate

23 Fév 2020 à 17:40 Actualités
« Mad Mike » Hughes meurt dans le crash de sa fusée artisanale en voulant prouver que la terre est plate

Mike Hughes, savant américain était convaincu que la Terre est plate, avant de trouver la mort hier samedi 22 février dans le crash de sa fusée. Il tentait d’aller dans l’espace pour prouver que sa théorie n’était pas fausse.

Agé de 64 ans, Mike alias « Mad » et son acolyte Waldo Stakes faisaient partie de l’émission «Homemade Astronauts» diffusée par la chaîne américaine Science Channel. Tous les deux avaient épargné la somme de 18.000 dollars pour construire leur propre fusée à vapeur dans leur jardin. Objectif ? atteindre la ligne de Kámán qui se situe à 100 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre et définit la limite entre l’atmosphère terrestre et l’espace pour prouver que la terre est plate.

Mais tout a mal tourné, puisque « Mad » Mike Hughes est mort écrasé quand sa fusée est tombée dans le désert californien. La police s’est rendu sur place pour un «accident fatal de fusée», sans divulguer l’identité de la victime. Une unité du Bureau du Sheriff mène actuellement une enquête sur cet accident.

« Nos pensées et nos prières vont à sa famille et ses amis pendant ce moment difficile», a écrit  dans un communiqué la chaîne Science Channel. «Ce décollage a toujours été son rêve et Science Channel était présente pour suivre son parcours».

C’est la deuxième tentative de «Mad» Mike Hughes pour prouver sa théorie. En mars 2018 sa fusée fabriquée par lui-même s’était élevé à 570 mètres d’altitude avant de percuter lourdement le sol. Ce premier accident lui avait valu de passer plusieurs jours à l’hôpital.

Selon le PDG de Ryanair, les terroristes sont « généralement musulmans »