Marrakech : Journée nationale sur les NTI et le développement informatique

22 Fév 2020 à 23:54 High-tech

Une journée nationale dédiée aux nouvelles technologies de l’information (NTI) et au développement informatique, baptisée « IT & Dev Day 2020 » a été organisée, samedi à Marrakech, à l’initiative de l’Ecole Nationale des Sciences Appliquées (ENSA).

Rehaussée par la présence de quelque 200 participants, dont des étudiants et de jeunes experts et spécialistes de renommée nationale et mondiale, cette journée a été axée sur les dernières technologies en matière de programmation informatique et NTI, notamment le « cloud computing », les « architectures des micro-services », le « Brain computer Interface », le « Net » et les « DevSecOps », des technologies de plus en plus exigées sur le marché de l’emploi. Au menu de ce rendez-vous scientifique, figuraient des ateliers pratiques, des démonstrations industrielles ainsi qu’une table ronde.

Cet événement, le premier du genre à Marrakech, a offert l’opportunité aux étudiants de l’ENSA de rencontrer directement les représentants de sociétés spécialisées en matière de sécurité informatique, de brain computer interface, de net, et des « DevSecOps ».

Cette rencontre a servi également d’espace d’échange entre étudiants et différents opérateurs économiques et industriels dans l’optique de faciliter leur insertion dans le marché du travail sur les plans national et international.

Dans une allocution de circonstance, le directeur de l’ENSA, Mohamed Ait Fdil, a fait savoir que cette journée d’étude s’insère dans le sillage de la célébration par l’Université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech de son 40è anniversaire de l’ENSA de son 20è anniversaire (jai pas compris).

Par la même occasion, il a mis en avant l’excellent niveau de l’offre scientifique dispensé à travers les 4 sections de l’Ecole, une offre qui, a-t-il dit, est en parfaite adéquation avec le marché de l’emploi.

De son côté, Anas Abou El Kalam, professeur à l’ENSA et expert international en sécurité informatique, a relevé qu’à l’époque actuelle, les individus ambitionnent au sein des sociétés commerciales comme au sein des institutions, à exécuter leurs tâches en un laps de temps très court et avec plus d’efficacité et une grande productivité.

Cette situation fait que les nouvelles technologies de l’information constituent un outil indispensable pour atteindre les objectifs escomptés et développer les affaires, a-t-il poursuivi, notant que le besoin se fait de plus en plus pressant d’exécuter une série de tâches en toute célérité, de manière à pouvoir répondre aux exigences des marchés mondial et local des services.

Et Anas Abou El Kalam de relever que les potentialités pratiques, les expertises techniques, les spécialités développées, l’interactivité continue, les Self-Skills sont devenus, à l’ère technologique actuelle, « très sollicités, efficaces, voire même plus crédibles ».

Quant aux autres intervenants, ils ont passé en revue les dernières technologies utilisées et exigées dans le marché de l’emploi au niveau national comme au plan international, avec un focus sur les outils et équipements utilisés pour la collecte et la présentation des données et informations.

Par la même occasion, les différents participants ont loué la pertinence de cette initiative, émettant le voeu que ce genre de séminaires et d’ateliers pratiques soient organisés de manière régulière afin de permettre d’élargir l’intérêt pour ce genre de questions, d’échanger les connaissances et concepts scientifiques étudiés au sein des établissements d’enseignement, tout en offrant l’opportunité aux étudiants de pouvoir réaliser leurs objectifs et réussir à intégrer le marché de l’emploi en toute aisance.

Digitalisation du secteur de la santé, une arme à double tranchant ?