Covid-19 : L’épidémie ralentit en Chine et progresse en Corée du Sud

22 Fév 2020 à 10:20 Monde
Covid-19 : L’épidémie ralentit en Chine et progresse en Corée du Sud

Le bilan macabre dû à l’épidémie de coronavirus  Covid-19 a atteint le nombre de 2 347 décès en Chine, a annoncé vendredi la Commission nationale de la santé du pays. Cette dernière indique par ailleurs qu’il y avait 76 288 de cas confirmés d’infection du nouveau coronavirus, désormais appelé Covid-19, 11 477 d’entre eux sont dans un état critique.

La commission rapporte par ailleurs que plus de 20 mille personnes sont sorties des hôpitaux après leur rétablissement. Selon ses derniers rapports, 109 personnes sont décédées au cours des dernières 24 heures alors que la Chine en enregistrait 118 la veille. Le nombre des nouveaux cas de contamination au coronavirus en Chine est en baisse, avec 397 cas annoncés samedi par la commission nationale de la santé contre près de 900 cas enregistrés vendredi.

Les autorités sanitaires chinoises ont, dans un but de sensibiliser encore plus la population, déclaré que le coronavirus présentait plus de risques pour les personnes âgées, les hommes et les personnes souffrant de maladies. Par ailleurs alors que les cas de coronavirus Covid-19 de nouvelles contaminations chutaient en Chine, ils passaient du simple au double en Corée du Sud. Le pays en a confirmé 346 samedi, suscitant des craintes quant à une plus grande transmission en dehors de la Chine.

Le nouveau coronavirus ou Covid-19 s’est étendu à plus d’une trentaine d’autres pays, dont le Japon, les États-Unis, le Royaume-Uni, Singapour, la France, la Russie, l’Espagne, l’Inde etc… En Italie où, une quinzaine de malades ont été répertoriés, portant à vingt le nombre total dans le pays, un premier Européen infecté par le coronavirus est décédé vendredi soir. En effet, Adriano Trevisan, maçon retraité de 78 ans, a succombé en Vénétie (nord de l’Italie) au bout d’une dizaine de jours d’hospitalisation pour une autre maladie que le Covid-19, selon le ministre italien de la Santé, Roberto Speranza. L’Iran n’a pas été en reste et la république des Ayatollahs fait état de deux nouvelles victimes décédées ces dernières 24 heures.

De nombreux pays, dont le Maroc, ont évacué leurs citoyens de la ville de Wuhan – l’épicentre du virus – et d’autres régions touchées de la Chine, les plaçant en quarantaine et sous surveillance. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) après s’être rendue à l’évidence, avait déclaré que l’épidémie était une urgence sanitaire internationale

Algérie: Hirak, un an et après?