LDC : Casablanca a de la concurrence pour accueillir la finale

20 Fév 2020 à 14:21 Sport
LDC : Casablanca a de la concurrence pour accueillir la finale

Alors que le Maroc et l’Afrique du Sud ont été les deux premiers pays à faire part à la CAF de leur intention d’accueillir la finale de la Ligue des champions, plusieurs fédérations leur ont emboité le pas à l’image du Rwanda et de la Tunisie.

Pour la première fois dans l’histoire du football africain de clubs, les finales de la Ligue des champions et de la Coupe de la CAF se disputeront sur une seule rencontre et sur terrain neutre. Pour décider quels pays seront les heureux élus, la CAF a appelé les fédérations intéressées à envoyer une candidature en bonne et due forme avant le ce vendredi 21 février.

Ainsi cinq villes sont en concurrence pour accueillir la finale de la Ligue des champions, prévue le 28 mai 2020. Alors que Casablanca et son Complexe Mohammed V font office de favoris, un concurrent sérieux vient de se dévoiler. La capitale rwandaise, Kigali, et son stade, se sont jetés à l’eau pour concurrencer la capitale économique marocaine. Le président de la CAF, Ahmad Ahmad, était en visite dimanche dernier dans la capitale rwandaise et ont même rencontré le chef de l’État, Paul Kagamé, soucieux d’utiliser le sport pour promouvoir l’image de son pays.

En plus du complexe Mohammed V et de celui de Kigali, Il y a aussi le stade de la Perle Bleue à Khartoum, le stade international du Caire et celui de Rades pour la capitale tunisienne. La décision se fera ainsi après un vote qui surviendra avant les deux demi-finales et non à la suite d’une décision du Comité exécutif, comme annoncé auparavant.

En ce qui concerne la finale de la Coupe de la CAF, le Maroc propose le Complexe Moulay Abdellah de Rabat alors que les autres concurrents n’ont pas encore été dévoilés.

Botola : la FRMF reporte le match RBM-RAJA à cause du VAR