Près de 170 étudiants marocains à New York pour le programme « Jeunes ambassadeurs aux Nations-Unies »

20 Fév 2020 à 01:18 Education
Près de 170 étudiants marocains à New York pour le programme « Jeunes ambassadeurs aux Nations-Unies »

Près de 170 lycéens et étudiants marocains prennent part, à partir de mercredi à New York, au programme « Jeunes ambassadeurs aux Nations-Unies », une initiative permettant à des centaines de jeunes venus des quatre coins du monde se frotter de près aux défis de la politique, du leadership et de la diplomatie internationale.

C’est pour la deuxième année consécutive qu’une délégation de jeunes marocains participe à ce rendez-vous annuel, initié par l’Académie diplomatique italienne au Maroc (IDA-Maroc), avec comme objectif de les sensibiliser et de les familiariser avec le monde de la diplomatie multilatérale.

L’initiative entend ainsi créer une pépinière de futurs jeunes ambassadeurs, en mesure de maitriser les mécanismes de travail des institutions multilatérales et d’être engagés dans les processus de prise de décision, a expliqué Abderrahmane Chabib, directeur exécutif de l’IDA.

Ces jeunes marocains, âgés de 15 à 28 ans et représentant différentes écoles et établissements d’enseignement publics et privés, auront l’occasion d’interagir avec des centaines d’autres jeunes de divers horizons et prendre part à des conférences et sessions de travail en comité ou en groupe, avec à la clef l’élaboration de rapports, de documents de travail et de résolutions, à l’instar de ce qui se fait au niveau de l’organisation des Nations-Unies, a précisé M. Chabib.

Ils aborderont diverses questions relatives notamment à la pauvreté, aux droits de l’Homme, à l’environnement et à la migration, et rédigeront au bout de leurs travaux un document intitulé « Résolution des jeunes » qui sera présenté au Secrétaire général de l’ONU.

Pour sa part, Jamal Zemmama, membre du Comité scientifique de l’IDA-Maroc, a noté dans une déclaration similaire qu’il s’agit d’une « opportunité extraordinaire » pour ces jeunes marocains de venir au siège des Nations-Unies et de suivre des formations pratiques qui vont les aider énormément dans leurs futures études et carrières professionnelles.

De son côté, Mohamed Janah, expert en enseignement et membre du Comité scientifique de l’Académie diplomatique italienne au Maroc, a relevé que ces jeunes triés sur le volet et sélectionnés pour leurs aptitudes et compétences pour participer à cet important conclave mondial, ont aussi suivi une formation durant plusieurs semaines notamment sur les thématiques de la bonne gouvernance, de la diplomatie parallèle, ainsi qu’en droit constitutionnel et en relations internationales.

Il a précisé que ces jeunes marocains maitrisent au moins trois langues, dont l’anglais qui est la langue de travail de ce programme international, tout en se disant confiant qu’ils seront en mesure de « représenter leur pays de la meilleure façon, défendre ses intérêts nationaux, et être porteurs d’une vision moderniste et futuriste ».

Mohammed Nabil Benchekroun, professeur universitaire et membre du Comité scientifique de l’Académie diplomatique italienne au Maroc, a souligné, quant à lui, qu’il s’agit d’une initiative louable de l’IDA-Maroc de permettre à ces jeunes marocains de se frotter au monde de la diplomatie internationale au siège des Nations-Unies à New York.

Le programme « Jeunes ambassadeurs aux Nations-Unies » permet aux jeunes de s’initier à la diplomatie en leur permettant d’observer et de comprendre le fonctionnement du système onusien, a-t-il relevé, soulignant que cette année est marquée par la participation du plus grand nombre d’étudiants marocains à ce programme.

En effet, ce programme qui rassemble quelque 2.000 jeunes venus de plus de 130 pays, est organisé par l’Initiative mondiale « Future We Want Model United Nations – FWWMUN » (L’avenir que nous voulons, modèle des Nations-Unies), avec comme but principal d’initier et d’éduquer les jeunes étudiants dans les domaines du leadership, des relations internationales et d’établissement de consensus.

Les programmes FWWMUN réunissent des étudiants du monde entier pour qu’ils se retrouvent en tant que jeunes, nouent des amitiés de longue date et acquièrent des compétences sociales ainsi qu’une nouvelle compréhension universitaire des problèmes abordés aux Nations-Unies.

Les jeunes étudiants développeront ainsi leurs capacités de pensée critique, leur compréhension interculturelle et leur confiance en soi grâce à cette activité qui leur permettra de devenir des acteurs de changement dans leurs communautés, selon les initiateurs du programme.

"Semaine verte 2020", du 24 février au 1er mars dans 25 villes