Venezuela: L’aide humanitaire demandée par les pays d’accueil des migrants

06 Sep 2018 à 03:00 Monde
Venezuela: L’aide humanitaire demandée par les pays d’accueil des migrants

Une réunion de 13 pays d’Amérique latine en Équateur ayant pour objet la situation humanitaire catastrophique au Venezuela s’est déroulée lundi 3 et mardi 4 septembre. Tous ont appelé à activer le mécanisme d’aide humanitaire.

Certains de ces pays d’Amérique latine doivent composer avec l’afflux en masse des réfugiés vénézuéliens fuyant la famine. Face au nombre de plus en plus important des migrants, les pays qui se sont montrés accueillants veulent à présent que le problème trouve une solution au Venezuela afin de stopper l’hémorragie.

À l’exception de deux, les pays qui comptent parmi eux l’Argentine, le Brésil et la Colombie, ont signé un texte qui appelle à « l’ouverture d’un mécanisme d’assistance humanitaire afin de soulager la crise, en portant une attention immédiate aux citoyens touchés ».

Le texte n’a pas été signé par la Bolivie qui est une alliée du Venezuela et la République dominicaine qui devrait le signer prochainement vu la présence d’un conseiller de son ambassade.

Le pouvoir chaviste a tout de suite fait savoir son mécontentement. Le président de l’Assemblée constituante Diosdado Cabello a qualifié la réunion latino-américaine d’« écœurante » et de« honteuse » pendant une session de l’Assemblée constituante à Caracas.

Depuis le début des pénuries de nourriture et de médicaments et le phénomène d’hyperinflation en 2015, environ 1,6 million de Vénézuéliens ont immigré dans les pays voisins. La Colombie, le Pérou et l’Équateur sont les trois pays qui accueillent le plus de réfugiés en provenance du Venezuela.

Les deux Corées se rencontrent exceptionnellement pour un jour