Le Maroc se penche depuis des années sur la question de la couverture médicale et sociale des travailleurs indépendants

15 Fév 2020 à 04:22 Politique
Le Maroc se penche depuis des années sur la question de la couverture médicale et sociale des travailleurs indépendants

Le Maroc travaille depuis des années et de façon progressive sur la question de la couverture médicale et sociale des travailleurs indépendants et des personnes non-salariées exerçant une profession libérale, a indiqué vendredi à Safi, le ministre du Travail et de l’insertion professionnelle, Mohamed Amkraz.

Mohamed Amkraz, qui animait une conférence sous le thème « la couverture médicale et sociale des travailleurs indépendants », a fait savoir que la question de la couverture médicale et sociale de cette catégorie représente un engagement gouvernemental et un chantier national sur lequel, le Royaume travaille depuis des années et de façon progressive.

Dans ce cadre, le ministre a relevé que le Royaume prévoit d’atteindre un taux de couverture médicale de 90% à l’horizon 2025, contre 64% actuellement, relevant que les décrets relatifs à la couverture médicale et sociale de la catégorie des adouls et des kinésithérapeutes entreront en vigueur début mars prochain.

Dans ce contexte, Mohamed Amkraz a indiqué que le gouvernement, après des consultations menées avec ces deux catégories de professionnels, a fixé les taux de cotisations à 1,9% du revenu forfaitaire sur la base d’un salaire mensuelle fixé à 5.000 DH.

Le gouvernement est en négociation avancée avec plusieurs autres catégories de travailleurs indépendants, dont les agriculteurs ainsi que les chauffeurs de taxis qui représentent 150.000 personnes, a-t-il ajouté, soulignant que près de 44 catégories de travailleurs indépendants sont concernées par la couverture médicale et sociale.

Par la même occasion, le ministre a tenu à préciser que le point nodal des négociations avec les travailleurs indépendants concerne le revenu forfaitaire qui constitue la base des cotisations pour chaque catégorie, notant que cette rencontre fait partie de l’étape destinée à sensibiliser et à faire connaitre ce système afin de parvenir à attirer le plus grand nombre de travailleurs indépendants.

Cette conférence, rappelle-t-on, a été organisée par la Fédération provinciale des associations de Safi et le secrétariat provincial de l’Espace marocain des professionnels de la cité de l’Océan.

Netanyahou ne conquerra pas le monde arabe par la "porte marocaine"