Mairie de Paris: Benjamin Griveaux se retire de la course à cause d’une vidéo à caractère sexuel

14 Fév 2020 à 12:49 Monde
Mairie de Paris: Benjamin Griveaux se retire de la course à cause d’une vidéo à caractère sexuel

Benjamin Griveaux, candidat de La République en marche (LREM) pour la mairie de Paris, s’est retiré de la course après la diffusion d’une vidéo à caractère sexuel par un artiste russe. 

Après une réunion de crise du parti LREM du président Emmanuel Macron, Benjamin Griveaux qui était précédemment le porte parole du gouvernement français, a décidé d’annoncer son retrait dans une déclaration vidéo à l’AFP.

« Suite à des « attaques ignobles » (…) j’ai décidé de retirer ma candidature à l’élection municipale parisienne. Cette décision me coûte mais mes priorités sont très claires. C’est d’abord ma famille, vous l’aurez compris ».

« En annonçant ma candidature à la mairie de Paris, je connaissais la dureté du combat politique », a-t-il commencé par dire affirmant que lui et sa famille ont subi des « propos diffamatoires, des mensonges, des rumeurs, des attaques anonymes, la révélation de conversations privées dérobées ainsi que des menaces de mort ».

« Ce torrent de boue m’a affecté et surtout a fait mal à ceux que j’aime. Comme si cela n’était pas suffisant, hier, un nouveau stade a été franchi. Un site internet et des réseaux sociaux ont relayé des attaques ignobles mettant en cause ma vie privée. Ma famille ne mérite pas cela. Personne, au fond, ne devrait jamais subir cette violence. En ce qui me concerne, je ne suis pas prêt à nous exposer davantage ma famille et moi quand tous les coups sont désormais permis. Cela va trop loin ».

Sa démission fait suite à la diffusion d’une vidéo personnelle à caractère sexuel qui a été mise en ligne le 1er février sur un site. Mercredi soir, une vidéo intime et des messages adressés à une femme et attribués à l’ex candidat à la mairie de Paris ont été publié sur un site et circulé sur les réseaux sociaux jeudi.

Selon Libération, la vidéo a été mise en ligne par l’artiste russe Piotr Pavlenski, réfugié en France, connu pour s’être cousu les lèvres. Il assure à Libération vouloir «dénoncer l’hypocrisie» de l’ex-porte-parole du gouvernement qui prêcherait les valeurs familiales. Il affirme tenir cette vidéo d’une «source» qui avait une relation consentie avec Benjamin Griveaux.  « C’est quelqu’un qui s’appuie en permanence sur les valeurs familiales, qui dit qu’il veut être le maire des familles et cite toujours en exemple sa femme et ses enfants. Mais il fait tout le contraire », a-t-il déclaré à Libération.

Après cette sortie fracassante, l’actuelle maire de Paris, Anne Hidalgo, du parti socialiste, a appelé « au respect de la vie privée et des personnes ». « Je prends acte » du retrait de Benjamin Griveaux, écrit la candidate, estimant que « les Parisiennes et les Parisiens méritent un débat digne ».

De son côté, le chef de file de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, a déclare que « la publication d’images intimes pour détruire un adversaire est odieuse » appelant au refus du « naufrage voyeuriste de la vie publique du pays ». « Non, tous les coups ne sont pas permis », a-t-il écrit sur Twitter.

Quatre Iraniens et trois Syriens tués dans des frappes nocturnes israéliennes près de Damas